Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Une ex-rébellion pose un ultimatum aux assaillants de la ville de Ndélé
Une ex-rébellion pose un ultimatum aux assaillants de la ville de Ndélé
BANGUI, 12 déc 2012 (AFP) - Une ex-rébellion centrafricaine ayant signé les accords de paix avec le gouvernement en 2011 a donné mercredi 48 heures aux assaillants de Ndélé (nord) pour quitter la ville qu'ils avaient attaquée lundi.

L'attaque de Ndélé, importante bourgade du nord qui compte 15.000 à 20.000 habitants a été revendiquée par une aile dissidente de l'Union des forces démocratiques pour les rassemblements (UFDR), une ancienne rébellion qui estime que les accords de paix qu'elle avait signés en 2007 sont un échec.

"Nous donnons un délai de 48 heures à l'UFDR pour quitter les villes de Ndélé (nord), Sam Ouandja et Ouadda (nord-est) qu'elle occupe depuis lundi", a déclaré mercredi Mahamat Zakaria, au nom de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), ex-rébellion censée contrôler la zone en bonne intelligence avec l'armée depuis la signature d'un accord de paix en 2011.

La CPJP, fondée par l'ancien ministre et opposant Charles Massi donné pour mort par sa famille début 2010, avait signé un accord avec le gouvernement de Bangui en juin 2011. Au mois de septembre de la même année, la CPJP et l'UFDR s'étaient violemment affrontés à Bria, importante ville minière du centre-est pour le contrôle du diamant avant de trouver un accord.

"Nous demandons (à l'UFDR, ndlr) de respecter les accords de paix qu'elle a signés avec le gouvernement (en 2007, ndlr) ainsi que l'accord de paix conclu avec la CPJP après les évènements de Bria (septembre 2011)", a ajouté M. Zakaria, conseiller politique d

1 commentaire

K
La RCA sous Bozize n'est pas un Etat démocratique mais plutôt un Etat anarchique. On voit maintanant clair dans la gestion de ce pays. Un homme, Bozize ayant au temps de Patassé créé et entretenu des milices (Balawa et Karako) pour se battre contre les FACA, se Sent légitimé aujourd'hui de conjuguer aveclawa et Karako) pour se battre contre les FACA, se Sent légitimé aujourd'hui de conjuguer avec les différentes factions rebelles, offrir sur l'hotel de sacrifice les FACA dans le seul but de sauver son fauteuil.
C'est Bozize qui avait en premier amener les Banyamulengués après le 28 Mai 2001. C'est encore Bozize qui a vendu notre pays au mercenaires Tchadiens. Je souhaite de tout coeur que ces amis rebelles prennent en otage deux de ses rejetons pour nous permettre de voir sa reaction. Puisque, jusque là, ce ne sont que de pauvre paisible population qui trinque...
Franchement, Bozize et tous ses alliés rebelles et mercenaires doivent disparaitre du territoire centrafricain.
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Prudence avec la Russie La volonté de rapprochement avec la Russie annoncée par le président français à l’été doit encore se concrétiser. » ...la suite
La Centrafrique a besoin de 401 millions $ pour répondre à ses besoins humanitaires en 2020. C’est ce qu’a indiqué le Bureau des Nations unies » ...la suite
Le ministre de la défense a décidé de relever de ses fonctions le commandant du Bataillon camerounais de la Minusca. Joseph Beti Assomo explique » ...la suite
Le procès des crimes commis à Bangassou en 2017 s'est ouvert ce 15 janvier à Bangui, en Centrafrique. Kévin Béré Béré, l'un des commandants de » ...la suite
Deux chefs de milice et 29 de leurs hommes sont jugés pour leur responsabilité dans le massacre en 2017 de nombreux civils et le meurtre de 10 casqu » ...la suite
Le gouvernement centrafricain a vivement condamné ce mardi les récentes violations de l'accord de paix du février 2019 par le groupe armé l'Union » ...la suite
En Centrafrique, l'ancien président Michel Djotodia qui s’est présenté comme « un homme de paix », a quitté Bangui lundi 13 janvier après un » ...la suite
Le comité d'enquête russe le confirme : un vol à main armée est à l'origine de l'assassinat de trois journalistes russes en République centrafri » ...la suite
Conditions posées par l'ex-président François Bozizé pour rencontrer le Président Faustin Archange Touadera (Voir Communiqué de la Présidenc » ...la suite
Trois cent quarante militaires formés par des instructeurs russes sont désormais autorisés à rejoindre les rangs des Forces armées centrafricaine » ...la suite