Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » Centrafrique : Me Tiangaye désigné par l
Centrafrique : Me Tiangaye désigné par l
BANGUI AFP / 13 janvier 2013 10h37- L'opposition centrafricaine a désigné à l'unanimité l'opposant et avocat Nicolas Tiangaye comme futur Premier ministre du gouvernement d'union nationale qui doit être formé conformément aux accords de paix de Libreville entre le pouvoir et la rébellion, a appris l'AFP dimanche auprès de l'opposition.


J'ai été désigné à l'unanimité par mes pairs. Nous avons envoyé le courrier avec mon nom au président de la République (François Bozizé) samedi à 18H00 (17H00 GMT) et nous attendons donc ma nomination, a affirmé Me Tiangaye.


Un des principaux opposants, Martin Ziguélé, a confirmé cette information: Nous avons choisi M. Tiangaye à l'unanimité. Nous sommes tous unis derrière lui.


Aux termes de l'accord de sortie de crise signé vendredi à Libreville, un nouveau Premier ministre issu de l'opposition démocratique sera nommé. Le texte prévoit que Bozizé restera en place jusqu'à la fin de son mandat en 2016 mais qu'il ne pourra pas révoquer le nouveau Premier ministre pendant la période de transition de 12 mois.


La désignation de Me Tiangaye était un secret de polichinelle depuis samedi soir mais l'opposition attendait d'en avoir informé la présidence avant de la rendre publique.


Une fois nommé, Me Tiangaye aura la difficile tâche de former un gouvernement où devront figurer à la fois des membres de l'opposition et du pouvoir mais aussi de la rébellion Seleka, ainsi que d'ex-rebelles ayant signé des accords de paix auparavant et de la société civile.


Me Tiangaye s'est rendu célèbre en défendant l'ex-empereur Bokassa en 1986-1987, en plaidant au Tribunal pénal international pour le Rwanda, mais aussi en se défendant lui-même en 1991 lors du procès intenté contre lui par le régime du président André Kolingba.


Ancien président de la ligue centrafricaine des droits de l'Homme, il a été président du Conseil national de transition (CNT, parlement de transition) en 2003 après la prise de pouvoir de Bozizé et a surtout été un des principaux rédacteurs de la Constitution adoptée en 2004.

Il est porte-parole du Front pour l'annulation et la reprise des élections de 2011, le FARE-2011.


(©)

8 commentaires

M
Bien que tous deux sont des avocats, ayant été regulièrement coordonateur de l'UFVN en 2010 par Me POUZERE cofondateur, est un brillant orateur, issu de l'éthnie majoritaire (Banda) de la OUAKA, ce avocat a fait une grande partie de sa carrière professionnelle au Gabon, il a été opposant à presque tous ait une grande partie de sa carrière professionnelle au Gabon, il a été opposant à presque tous les regimes depuis plus de 30 ans, en plus, il est moins impulsif et plus respecté au sein de toute l'opposition, il a carnets d'adresses plus étoffés avec les milieux d'affaires dans la zone CEMAC et des relations avec certains chefs d'Etat. Son fait d'arme, sous BOZIZE, s'est qu' il a échappé en 2010, à une tentative d'assassinat, où des hommes habillés en tenues militaires des FACA, sont venus le manquer à son domicile sis à SICA 2
Il a pris quelques distances avec le FARE, avant de revenir, pour des raisons de choix stratégiques, lors des élections de 2011, ou sa formation politique LONDO, était pour une alliance unitaire.
Me TIANGAYE, ancien Président de l'organe de transition sous la transition de l'ère des "libérateurs", est aussi l'adversaire aux législatifs dans le 4 e arrondissement de BOZIZE, un lourd contentieux électoral les a opposer, avec des dommages collatéraux ayant entrainé des represailles, causant la mort de deux soldats, la destruction du domicile de l'opposant, cette rancoeur est tenace dans les deux camps, et pas plutard que hier encore, les tontons macoutes se sont dits que attendaient son retour pour lui "faire la peau". la "cohabitation" BOZIZE/TIANGAYE pourrait faire des émules, avec des crises recurrentes entre eux, ce qui est source d'instabilité.
Aussi, selon les us et coutumes en pareille situation, l'opposition politique devrait proposer au moins deux noms, et non un seul, qui est comme un diktat, un ultimatum, dans la situation actuelle, l'opposition politique doit savoir être diplomate, car sans cela, nous allons assistés, au premier accrochage (echec) de la mise en place des accords de Libreville.
Autres considérations géopolitiques en défaveur de Me TIANGAYE, c'est qu'en cas de nomination, les deux têtes de l'exécutif seront tous originaires de l'Ouham, a cela il faut ajouter les ministres du KNK qui seront presques aussi des Gbaya, cela ne se comprendrait pas, pour un GOUVERNEMENT dit D'UNION NATIONALE, d'ou la nécessité d'équilibrer la répartition des acteurs de la transition en tenant compte des enjeux géopolitiques et géostratégique.
Me TIANGAYE réside au quartier FOUH, tout comme BOZIZE qui est normalement aux cités Jean XIII, dans le 4 e arrondissement.
Sauf qu'avec BOZIZE et en politique, il faut s'attendre à TOUT
» lire la suite
G
Ca y est! Voilà un homme, c'est sûr, qui ne fera pas que les petites volontés du Général cinq étoiles "Grand libérateur" en son temps de la RCA.
Son combat sera difficile car les thuriféraires du régime Boze ne lui rendront pas la tâche facile. Mais, à eux maintenant de déguster un autre du régime Boze ne lui rendront pas la tâche facile. Mais, à eux maintenant de déguster un autre repas que celui qu'ils nous ont toujours servis jusqu'ici à savoir: autoritarisme, négation des droits humains fondamentaux, arrestation arbitraire, détention extrajudiciaire, torture, exécution sommaire, disparition, destruction de biens personnels etc.
Me Taingaye, lève toi! Tu est le symbole de la nouvelle société que nous voulons instaurer en République centrafricaine!
» lire la suite
K
Une bonne nouvelle pour l'alternance politique en RCA. Monsieur Tiangaye a de l'énergie et de la détermination prompt à stopper cette hémorragie de la gabegie, du népotisme et de l'impunité chers au clan Bozizé !
Bon courage à l'opposition centrafricaine et bon départ !
B
félicitation maitre TIANGAYE,la tache est trés lourde , ensemble ,par la grace de dieu pour otre pays unissons nous . regardez , ecoutez ,soyez prés des peuples centrafricains......que le seigner to puissant benisse notre cher pays.
I
Pauvre pays des yémbélé yémbélé ainsi va développer notre pays. Là maintenant personne ne dira rien si le décret signé. maintenant à tous Centrafricain(es). De demander au seigneur THIANGAYE de laisser derrière la haine, intérêt personnel et égoïste et voir rien l'intérêt supérieur de de nation cre la haine, intérêt personnel et égoïste et voir rien l'intérêt supérieur de de nation centrafricaine. » lire la suite
G
Un avocat réputé en Centrafrique et à l'international, c'est peut-être une chance pour notre pays. Nous avons besoin de justice au sens large dans notre pays qui vit dans l'injustice totale à tous les niveaux de l'état.
Sans justice, pas de vraie démocratie, p
G
suite de mon commentaire (mauvaise manipulation)
Sans justice pas de démocratie, pas d'égalité, pas de dignité pour la majorité du peuple qui vit dans un état de paupérisation et de désespoir inadmissible(pas d'électricité, pas d'eau courante, pas de services de santé digne de ce nom, pas ble(pas d'électricité, pas d'eau courante, pas de services de santé digne de ce nom, pas de liberté d'expression, plus d'éducation fiable, pas de réseau routier indispensable à l'essor économique, etc....).
Maître Tchangaye, si vous êtes nommé Premier Ministre, jetez les bases de la JUSTICE pour tous dans notre pays où le citoyen lambda a perdu toute dignité d'humain qui n'aspire qu'à vivre de son TRAVAIL dans l'UNITE (toutes ethnies et tous partis politiques confondus) la DIGNITE et la JUSTICE.
La tâche sera ardue et j'espère que le peuple centrafricain saura voir en ce nouveau Premier Ministre une chance inespérée à saisir pour le bien de la République Centrafricaine.
» lire la suite
M
Ce qui etait arrive n'etait pas une coincidence. Dieu reponds toujours a la priere. Nous devons continuer a prier, et surtout remercier Dieu pour le faveur qu'il nous a fait en evitant que le sang coule. Pour le frere qui a appele Maitre Tiangaye "Seigneur', il n'est pas Seigneur. Seul Jesus Christ frere qui a appele Maitre Tiangaye "Seigneur', il n'est pas Seigneur. Seul Jesus Christ l'est. Prions beaucoup pour lui, car la tache est lourde. Que la grace de DIEU soit avec vous tous. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le président de la République chef de l’Etat professeur Faustin Archange Touadéra est en visite de travail depuis une semaine à Istanbul en Turq » ...la suite
« Défaite » « Claque » « Cauchemar », la presse étrangère a durement commenté le résultat de la majorité présidentielle aux législatives » ...la suite
Deux pays d'Afrique francophones, le Gabon et le Togo, vont être intronisés dans le Commonwealth, le 24 juin prochain lors du 26e sommet de l'organi » ...la suite
En République centrafricaine, les relations diplomatiques avec la France ne cessent de se détériorer. Des parlementaires ont dénoncé lors d’une » ...la suite
L’élection présidentielle française qui a lieu ce dimanche est suivie avec une grande attention dans de nombreux palais présidentiels africains. » ...la suite
En République centrafricaine, le gouvernement a vivement rejeté, ce lundi 4 avril 2022, les accusations d'exactions portées par la Haute commissair » ...la suite
Mesdames et Messieurs ; Au terme de vos travaux, je voudrais tout d’abord rendre grâce à Dieu pour la bénédiction qu’il ne cesse de répandre » ...la suite
I- Thématique Politique étrangère et coopération internationale En matière d’accords bilatéraux et multilatéraux : Mettre en place u » ...la suite
Le dialogue républicain s'est déroulé sans l'opposition et les groupes armés. Pour le président Touadéra, le dialogue national a "atteint son ob » ...la suite
Réélu au terme de la présidentielle du 27 décembre 2020 dans des conditions qui ont fait couler beaucoup d’encre et de salive – moins d’un t » ...la suite