Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Droit de l'Homme » Centrafrique hostilités : la rébellion accusée
Centrafrique hostilités : la rébellion accusée
Par Europe1.fr avec AFP

Le ministère de la Défense centrafricain a accusé mercredi dans un communiqué la coalition rebelle du Séléka de poursuivre "sa conquête" dans les régions du nord et du centre sud, malgré l'accord de sortie de crise signé avec le gouvernement au Gabon le 11 janvier.
"Malgré l'accord de Libreville, malgré le cessez-le-feu, la coalition Séléka continue sa conquête", attaquant notamment une zone d'extraction de diamant, "la ville de Kembé (centre sud), suivi de pillages, de destruction d'édifices publics et d'assassinats", a affirmé dans un communiqué le porte-parole du ministère de la Défense Jean Ladawa.





Assassinat d

3 commentaires

C
- Voix discordantes au sein de Seleka.
- Grognes de la troupe
- Famille d'un gendarme en sit -In et promesse de celle- ci de saisir la CPI.
Il y'a du pain sur la planche...
Gouverner c'est prévoir, dit -on.
Seleka avait-il prévu tout celà ?
Des digues avaient -elles été mises pr, dit -on.
Seleka avait-il prévu tout celà ?
Des digues avaient -elles été mises pour éviter tout ça ?
Il est temps de mettre de l'ordre. Il fallait y penser un peu plus tôt.
Mieux vaut tard que jamais.
l'ONU, à travers Mme leila Zerrougui nous observe, les ONGs attendent.
Même le citoyen Lambda sait maintenent que la CPI existe et menace d'y ester.
Il faut faire attention .

Salut !

» lire la suite
L
Ce goula en jean sur la photo ci haut doit se préparer pour le CPI. Qu'il sache, la majorité des centrafricains ont regardé son film avec ces compagnons le djadjawide à Damara
T
Je penses pour ma part que l'impunité doit cesser dans ce pays. Tous les auteurs (Intellectuels "oppositions" et auteurs materiels doivent répondre de leurs actes. Nous ne sommes condamnés à subir vos bétises. Vous resrez en france et décidez de la vie et la mort des pauvres au Pays.

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Il s’agit d’un pas important vers la justice pour les victimes de crimes commis dans le cadre du conflit depuis 2012 Le procès de deux dirigea » ...la suite
Le procès de deux ex-dirigeants « anti-balaka » qui s’ouvrira le 9 février à la Cour pénale internationale (CPI) sera le premier à être tenu » ...la suite
Arrêté en Centrafrique le 20 janvier, Mahamat Saïd a été transféré hier soir au siège de la Cour pénale internationale, à La Haye. Le parcou » ...la suite
Il s’appelle Mahamat Said Abdel Kani. C’est un ancien chef rebelle de l’ex-Séléka, du nom de cette milice à majorité musulmane qui, avec sa » ...la suite
Un manifeste pour les droits humains, destiné aux candidats à l’élection présidentielle en République centrafricaine (RCA), a été lancé par » ...la suite
La Cour Pénale Spéciale de Centrafrique fait face ces derniers jours à une vague de critiques, notamment de certaines organisations internationales » ...la suite
Amnesty International a dénoncé jeudi l’impunité des chefs des milices qui contrôlent les deux tiers de la Centrafrique et ne sont pas déféré » ...la suite
Ces actes coercitifs, dirigés contre une institution judiciaire internationale et ses fonctionnaires, sont sans précédent et constituent de graves » ...la suite
L’ONG des droits humains Amnesty International a appelé à « redoubler d’efforts » pour rendre pleinement opérationnelle la Cour pénale spéc » ...la suite
Les mines d'or exploitées par des entreprises chinoises à Bozoum (nord de la Centrafrique) représentent un danger pour les droits humains des popul » ...la suite