Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Point de vue » LE GOUVERNEMENT D
LE GOUVERNEMENT D
Nous sommes très nombreux à avoir applaudi à tout rompre la nomination de Maître Nicolas TIANGAYE au poste de Premier Ministre du gouvernement d

6 commentaires

G
Monsieur Lamessi!

Je lis souvent vos commentaires avec beaucoup d'intérêt car souvent pertinent. La seule question que je me pose et vous pose est la suivante: La RCA n'a t-elle pas souffert de "cadres" diplômé(e)s en tous genres (docteurs, ingénieurs etc) qui juste après l'obtention de leur(s) diplplômé(e)s en tous genres (docteurs, ingénieurs etc) qui juste après l'obtention de leur(s) diplômes en France ou ailleurs sont rentré(e)s au pays sans aucune expérience professionnelle probante? L'Etat centrafricain n'a jamais fait un audit des réelles et effectives compétence et savoir-faire de ses cols blancs de retour au bercail. Suffisait-il simplement d'être diplômé pour être intégré dans la fonction publique? Vous même qui travaillez en France dans le domaine de l'éducation spécialisée savez qu'il ne suffit pas d'obtenir un concours mais qu'il faut le valider par des stages PRATIQUES et formations complémentaires. Cela n'est pas le cas en RCA et ça dure depuis 50 ans. » lire la suite
M
Je suis profonément ravi de lire un compatriote éclairé qui aime son pays. Cette analyse pertinente me rassure et me donne espoir qu'il y a encore dans ce pays quelques rares hommes et femmes qui pensent que mous sommes condamnés à vivre ensemble. Le plus important est le développement intégral de ce pays avec mes condamnés à vivre ensemble. Le plus important est le développement intégral de ce pays avec la participation de tous les centrafricains sans exclusive. Les frustrastions sont toujours nées de l'injustice, le tribalisme, l'enrichissement illicite etc. Comme certains compatriotes aiment bien le dire, la Seleka est un mal nécessaire, je rappelle que notre pays est à la croisée des chemins et qu'il est temps de promouvoir plus ce qui nous unis que la haine qui nous conduit irrémédiblement à la ruine. Mon frère Lamessi, encore une fois merci pour cette lucidité et cette grandeur de vue. » lire la suite
E
Voilà une analyse saine et objective ,allant dans le sens d'une politique et d'une démocratie apaisée!BOZIZE n'est pas l'enemi de TIANGAYE! les deux doivent avoir un objectif,sortir la RCA du groupe des '"DERNAYO" comme le disait BOZIZE à Bouar? N'a-t-il pas honte de voir son pays dans cet etat? ou tous les autres me le disait BOZIZE à Bouar? N'a-t-il pas honte de voir son pays dans cet etat? ou tous les autres le traite de niet!On a parfois honte de dire qu'on est Centrafricain,tellement le pays est tombé bas! » lire la suite
M
je suis ravi d'une bonne lecture de la situation que travers notre beau pays la RCA. je crois qu'il y a beaucoup a faire pour ce pays, la RCA c'est une nation nous tous nous devons apporter notre contribution de bien faire soit de bien géré oublions le passé pour une future meilleur.les autres pays sont largement enre soit de bien géré oublions le passé pour une future meilleur.les autres pays sont largement en avance rien nous empêche d'être aussi meilleur que les autres. Mon compatriote LAMESSI ALAIN je te remercie pour ta bonne lecture de la situation que trouve notre nation la RCA. » lire la suite
G
C'est une analyse pertinente de la situation et des enjeux auxquels les centrafricains sont confrontés à l'heure actuelle.
Mais pourquoi es-tu parti dans le milieu des années 2000 pour l'étranger? En partant, Alain Lamessi, tu as laissé l'université de Bangui sans enseignant de grade universitaire (Docteur lain Lamessi, tu as laissé l'université de Bangui sans enseignant de grade universitaire (Docteur comme tu l'es) en psychologie. As-tu contribué par ce geste à la formation des centrafricains par un apport dans un domaine scientifique qui fait gravement défaut en Centrafrique?
Pose-toi la question, lorsque tu étais le Directeur de cabinet de Maurice Meto, sous Kolingba, Président de l'assemblée nationale avais-tu agi dans le sens d'assurer ta relève?
Aujourd'hui, ta présence est régulière dans Centrafrique-Presse par des exposés pertinents et consensuels sur la situation de ton pays que tu as laissé tombé au moment où il avait tant besoin de toi. N'es-tu pas gêné quelque part?
Ok! En ta qualité de citoyen centrafricain il t'est loisible d'exprimer ton opinion. Mais il existera des compatriotes pour te rappeler un manquement , à un moment de l'histoire de ta vie, à ton devoir d'intellectuel.
Bien parler c'est bien et c'est une chose, mais bien agir est tout autre chose que peu réussissent...
» lire la suite
G
Très juste Grand Papa! Mais je pense que Monsieur Lamessi, s'il rentrait au pays, pourrait avec son expérience réelle et éprouvée, apporter beaucoup dans le secteur psycho-éducatif qui est inexistant en RCA. Après, concernant son "exil" en France, chacun a ses raisons.....On doit aimer son pays, mais quand l'Eta, concernant son "exil" en France, chacun a ses raisons.....On doit aimer son pays, mais quand l'Etat ne fait rien pour sécuriser les parcours professionnels de gens compétents, il ne faut pas s'étonner que ces derniers [aussi bien formé(e)s en France ou à Bangui], quittent (la mort dans l'âme) la patrie. Trouvez-vous normal que des médecins formés à Bangui quittent la capitale pour la France? » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Dix ans après le lancement de Serval au Mali, l’ancien président de la République française (2012-2017) affirme, dans une interview à RFI et Fr » ...la suite
Le sociologue centenaire évoque les conflits traversés et plaide pour une résolution négociée du conflit en Ukraine. Le jour est gris, il pleu » ...la suite
Emmanuel Macron a accusé la Russie d'alimenter une propagande anti-française en Afrique pour servir un "projet de prédation" sur des pays africains » ...la suite
En Centrafrique, après sa lettre au président Faustin-Archange Touadéra, Danièle Darlan sort maintenant de son silence médiatique. L'ex-présiden » ...la suite
Dans le discours controversé qu'il a prononcé du haut de la tribune des Nations unies le 24 septembre dernier, le Premier ministre malien par intér » ...la suite
ENTRETIEN. L’économiste et ancien ministre togolais publie un livre plaidoyer dans lequel il propose un nouveau modèle économique basé sur le n » ...la suite
Je reviens de Bangui et ce que j'y ai vu m'a laissé complètement pantois : absence de rues praticables, chaussées abandonnées aux motos-taxis qui » ...la suite
En Centrafrique, c’est la parole d’un homme de paix : le cardinal Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, s’inquiète de la montée des d » ...la suite
Cette Chronique n’a pas pour objet de dire à l’Afrique qu’elle doit choisir son camp dans la guerre invisible que se livrent l’Occident et la » ...la suite
Cette Chronique n’a pas pour objet de dire à l’Afrique qu’elle doit choisir son camp dans la guerre invisible que se livrent l’Occident et la » ...la suite