Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Point de vue » Une crise mal gérée conduit inévitablement à la guerre par Lionel SARAGA MORAIS
Une crise mal gérée conduit inévitablement à la guerre par Lionel SARAGA MORAIS
« Lorsque la peine est sans mesure, on est souvent obligé de lui préférer l

3 commentaires

K
Ailleurs les intellectuels la jeunesse et les paysans ont pris les armes effacer les vieilles classes les arristes les pêcheurs en eau trouble Lenine,Mao,Castro,Sankara et j'en passe ont su mettre un Etat en place.Mais les sacs au dos ont une autre idée de diriger politiquement un pays.pour un simple exemple un jeuneles sacs au dos ont une autre idée de diriger politiquement un pays.pour un simple exemple un jeune plongeur dans un restaurant a Lyon devient directeur general de l'hotel du centre a Bangui parceque fiancé a la nièce de bozizé,le DG de la Caisse de sécurité sociale est l'ami de la soeur de bozizé il est chargé de financer l'Eglise de bozizé,de SODEBOS et les petits agents fichistes sans oublier kwa na kwa et de nommer ambassadeur a Paris l homme qui avait detourner 60million de bourse des etudiants a Abidjan et recidive a Libreville un repris de justice qui a une affaire ppendante au tribunal deBangui mais jusqu'a quand eviteront-ils d'être la justice populaire! » lire la suite
S
je partage ton avis , l'avenir de notre pays nous concerne tous, lionel SARAGA que dieu te garde
Y
Moi,centrafricains d'en bas,qui fait partie de génération sacrifié "ngou ti lé ti sousou" dont la vie est émaillé de beaucoup de méandres socio-administrative,je me retrouve dans votre vision politique qui est différent de celui que la centrafrique a connue depuis que je suis né. Enfin,un SOUNDJATA !ou un boifférent de celui que la centrafrique a connue depuis que je suis né. Enfin,un SOUNDJATA !ou un borgne au pays des aveugles!
je soutiens cet mouvement fraternel et involontaire qui dresse brusquement les centrafricains a moralisé la politique et a faire taire les armes et la politique de ventrocratie.
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Dans une conclusion d'un article récent, je demandais au Président élu des Français de ne plus remettre les pieds en Afrique puisqu'il n'était pa » ...la suite
Dix ans après le lancement de Serval au Mali, l’ancien président de la République française (2012-2017) affirme, dans une interview à RFI et Fr » ...la suite
Le sociologue centenaire évoque les conflits traversés et plaide pour une résolution négociée du conflit en Ukraine. Le jour est gris, il pleu » ...la suite
Emmanuel Macron a accusé la Russie d'alimenter une propagande anti-française en Afrique pour servir un "projet de prédation" sur des pays africains » ...la suite
En Centrafrique, après sa lettre au président Faustin-Archange Touadéra, Danièle Darlan sort maintenant de son silence médiatique. L'ex-présiden » ...la suite
Dans le discours controversé qu'il a prononcé du haut de la tribune des Nations unies le 24 septembre dernier, le Premier ministre malien par intér » ...la suite
ENTRETIEN. L’économiste et ancien ministre togolais publie un livre plaidoyer dans lequel il propose un nouveau modèle économique basé sur le n » ...la suite
Je reviens de Bangui et ce que j'y ai vu m'a laissé complètement pantois : absence de rues praticables, chaussées abandonnées aux motos-taxis qui » ...la suite
En Centrafrique, c’est la parole d’un homme de paix : le cardinal Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, s’inquiète de la montée des d » ...la suite
Cette Chronique n’a pas pour objet de dire à l’Afrique qu’elle doit choisir son camp dans la guerre invisible que se livrent l’Occident et la » ...la suite