Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Livres & Médias » Centrafrique: le ministre de la Communication interdit d'accès à la radio nationale par la garde présidentielle
Centrafrique: le ministre de la Communication interdit d'accès à la radio nationale par la garde présidentielle
BANGUI lundi 25 février 2013 09:12 (TAP) - Le ministre centrafricain de la Communication issu de la rébellion, Christophe Gazam Betty, s'est vu interdire l'accès à la radio nationale par des éléments de la garde présidentielle vendredi, après avoir suspendu deux émissions pro-régime, a-t-il affirmé dimanche.

"J'ai été interdit d'accès à la radio nationale vendredi par des éléments de la sécurité présidentielle au motif que ma place est au cabinet et non pas à la radio nationale", a expliqué le ministre.

Les membres de la garde présidentielle "ont affirmé avoir agi sur instructions de leur hiérarchie", selon un journaliste de la radio cité par l'AFP.

"Je voulais en fait demander au directeur général ce qui s'est exactement passé pour que les émissions que j'ai suspendu soient autorisées à être diffusées sans que je sois informé au préalable", a ajouté M. Gazam Betty.
Le 15 février, le ministre avait suspendu deux émissions pro-régime intitulées "Yé so é lingbi ti hinga" (en Sango, langue nationale, "ce que nous devons savoir"), et "Ba ngo ndo ti gbya ti kodro" ("vision du chef de l'Etat").

Mais d'après le journaliste, "la direction générale de la radio nationale et celle de la presse présidentielle avaient remis à l'antenne les deux émissions" alors que le ministre était en déplacement à l'intérieur du pays, une semaine après leur suspension.

Les deux émissions, destinées à informer le public des activités du chef de l'Etat, du parti présidentiel Kwa Na Kwa (KNK) ou des entreprises publiques, s'en prennent régulièrement à l'opposition et à ses membres.

"Le Premier ministre est saisi du dossier, j'attends de voir la suite. Mais j'avoue que c'est très regrettable (...) il y a des comportements qui ne sont pas encourageants", a affirmé M. Gazam Betty.

Le gouvernement d'union nationale, dirigé par l'opposition et composé de membres de l'opposition, du camp du président Bozizé, de la rébellion, d'anciens rebelles et de la société civile, est censé conduire le pays vers la tenue d'élections législatives d'ici un an.

2 commentaires

E
Cela prouve a suffisance que BOZEMSE et sa clique de bandit de grand chemin n'ont aucune notion du respect de la parole donnée!comment empêcher a un Ministre de tutelle de se rendre compte de lui même de l'etat des services dont il a la charge?BOZEMSE ne connait que le langage de la guerre,et n'a rien d'un homme de rvices dont il a la charge?BOZEMSE ne connait que le langage de la guerre,et n'a rien d'un homme de la paix!Il faut en appeler le médiateur et lui rendre au fur et à mesure ces couacs!
BOZEMSE il faut dégager avec tes bandits de: KOUI NA KOUI tu vas tuer tous les Centrafricains,comment peut-on cantonner la SELEKA dans ce cas?
» lire la suite
Z
Un journaliste est un professionnel qui sait faire son travail, savoir enquêté sur les dossiers clés...; mais malheureusement ce n'est pas ce que nous constatons chez certains rédacteurs centrafricains. Commencer à vous poser la question de savoir, pourquoi l'accès à la radio nationale est interdit au ministre vous poser la question de savoir, pourquoi l'accès à la radio nationale est interdit au ministre de la Communication de la Centrafrique ? Allez au près du Directeur Général de Radio Centrafrique, lui demander son point de vue. Faites de même au ministre, vous saurez la vérité au lieu d'écrire de n » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
En Centrafrique, le ministre de la Santé a appelé ce week-end les médias à lutter contre la désinformation concernant le coronavirus, qui a fait » ...la suite
Créée le 22 février 1974 par l’empereur Jean-Bedel Bokassa, la télévision centrafricaine occupait une place prépondérante dans la sous-régio » ...la suite
Martin ZIGUÉLÉ tel qu’il n’a jamais été raconté auparavant pourrait valablement convenir comme titre à cet opuscule. Familier des arcanes de » ...la suite
Ernest Obama n’aura pas chômé trop longtemps. Tout récemment limogé de la Direction général de Vision 4, Ernest Obama a été promu en Centraf » ...la suite
Son premier roman, Batouala, aura été le bon. René Maran, né il y a 132 ans jour pour jour, en 1887, à bord d'un bateau qui conduisait ses parent » ...la suite
Sur l’écran, un type brandit un énorme parpaing. C’est pour fracasser la tête d’un malheureux qui, une minute plus tôt, poussait des hurleme » ...la suite
Ce livre est écrit selon l’auteur, pour que la transition dirigée par Catherine Samba-Panza en Centrafrique ne s'oublie pas. Dans l'histoire polit » ...la suite
Il y avait foule à Bangui pour assister aux premières projections du film "Camille" qui retrace les derniers mois de la vie de la photojournaliste f » ...la suite
Cinq ans après sa mort en République Centrafricaine, un film sur la photojournaliste angevine, Camille Lepage, sortira en salles le 16 octobre proch » ...la suite
La fille de l’ancien dictateur de Centrafrique, autrice du « Château de l’ogre », tourne la page d’une histoire éloignée des contes de fée » ...la suite