Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Point de vue » De la mauvaise appréciation de la consistance du domaine public routier Par Roger ANDJALANDJI
De la mauvaise appréciation de la consistance du domaine public routier Par Roger ANDJALANDJI
Les 15, 17 et 18 février derniers, les forces de l

2 commentaires

M
Mon cher compatriote, votre analyse est tronquée et dénuée de pertinence. La Mairie de Bangui ne joue plus son rôle depuis des années. Les conditions dans lesquelles sont exposées les produits alimentaires et l'insécurité ambiante liée à l'intensité de la circulation routière au Km5 nous poussent à apprécécurité ambiante liée à l'intensité de la circulation routière au Km5 nous poussent à apprécier la décision du Ministre en charge de la Sécurité Publique. Ce débat sur le domaine public que vous semblez mal maîtriser doit être abordé sous l'angle des opérations de salubrité de la ville de Bangui. Même en France, il existe une réglementation efficace de l'utilisation du domaine public. Les marchés aux puces hebdomadaires sont bien régulés. On ne peut pas continuer à mettre en danger la vie de nos compatriote en encourageant le désordre. le Ministre a raison de déguerpir ces occupants illégaux. Il appartient à la Mairie de jouer son véritable rôle par la création des espaces adéquats si possible reconstruire le marché du Km5 avec 3 à 4 niveaux et spécialisé chaque niveau par secteur d'activités. » lire la suite
H
au demeurant, il y a une incompréhension entre ce qui appartient à l'Etat et ce qui appartient aux Commune. Le postulat de Roger laisse sous entendre qu'il s'agit de deux entités divisibles et séparables. Pourtant les Mairies sont bien des entitiés qui exercent au nom de l'Etat. Quand on se marie à la maire, le Ms Mairies sont bien des entitiés qui exercent au nom de l'Etat. Quand on se marie à la maire, le Maire procède bien à l'union au nom de l'Etat. Le Vrai problème résulte de l'incapacité des pouvoirs publics à adopter la pratique du partage de pouvoirs et comme en centrafrique, les autorités anciennes ou actuelles n'ont pas la notion ou la capacité du travail d'équipe, ils prennent des positions anbigues par rapport aux sujets aussi simples. La Mairie de Bangui ou la Mairie du 5ème comme toutes les mairies des arrondissements de Bangui d'ailleurs doivent d'abord comprendre qu'elles ont des devoirs avant de passer à l'exercice de la repression. Un parent ne peut pas punir son enfant qui mange mal s'il n'assume pas sa responsabilité d'achater de la bonne nourriture. La question qui est soulevée ici est à mon avis liée à l'urbanisation de la Ville de Bangui? Et ce ne ne sont sûrement pas les commerçant du KM 5 et leur Maire qui doivent urbaniser la Ville et resoudre les problème de voierie de leur arrondissement. L'Etat doit donner les grandes lignes politique et le cadre limite ainsi que les moyens politique qui relèvent de la compétence des Mairies. La démonstration de Roger est toute aussi ambigue que la position du nouveau Premier Ministre qui peine à prouver que lui et son parti avaient un programme ou même une idée dans le domaine. Sa déclaration de soutien a permis de voir ses limites politiques. Mais il atoutes les excuses car il n'ets pas là au nom d'un parti mais abien au nom d'un groupement d'intérêt comme la plupart des Ministres de son gouvernement » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Dans une conclusion d'un article récent, je demandais au Président élu des Français de ne plus remettre les pieds en Afrique puisqu'il n'était pa » ...la suite
Dix ans après le lancement de Serval au Mali, l’ancien président de la République française (2012-2017) affirme, dans une interview à RFI et Fr » ...la suite
Le sociologue centenaire évoque les conflits traversés et plaide pour une résolution négociée du conflit en Ukraine. Le jour est gris, il pleu » ...la suite
Emmanuel Macron a accusé la Russie d'alimenter une propagande anti-française en Afrique pour servir un "projet de prédation" sur des pays africains » ...la suite
En Centrafrique, après sa lettre au président Faustin-Archange Touadéra, Danièle Darlan sort maintenant de son silence médiatique. L'ex-présiden » ...la suite
Dans le discours controversé qu'il a prononcé du haut de la tribune des Nations unies le 24 septembre dernier, le Premier ministre malien par intér » ...la suite
ENTRETIEN. L’économiste et ancien ministre togolais publie un livre plaidoyer dans lequel il propose un nouveau modèle économique basé sur le n » ...la suite
Je reviens de Bangui et ce que j'y ai vu m'a laissé complètement pantois : absence de rues praticables, chaussées abandonnées aux motos-taxis qui » ...la suite
En Centrafrique, c’est la parole d’un homme de paix : le cardinal Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, s’inquiète de la montée des d » ...la suite
Cette Chronique n’a pas pour objet de dire à l’Afrique qu’elle doit choisir son camp dans la guerre invisible que se livrent l’Occident et la » ...la suite