Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Point de vue » CENTRAFRIQUE : LE PAYS PEUT-IL SORTIR DE SA CRISE ? par Adolphe PAKOUA
CENTRAFRIQUE : LE PAYS PEUT-IL SORTIR DE SA CRISE ? par Adolphe PAKOUA
Dans un article intitulé « Le mal centrafricain vient des centrafricains eux-mêmes », nous avons tenté de montrer comment les centrafricains avaient des difficultés à résoudre eux-mêmes les problèmes qui se posaient à leur pays et dont eux-mêmes étaient parfois les responsables directs ou indirects. Nous n'avons pas attendu longtemps pour en avoir la preuve tangible.

Les hommes politiques centrafricains, ajoutés à ceux qui seraient ou sont affiliés aux forces militaires, ont couru à Libreville pour essayer de trouver une porte de sortie honorable au désordre qui prévalait chez eux. Une espèce de feuille de route leur a été délivrée, pour leur faciliter la tâche et les aider à sortir de l'impasse. Malheureusement, on a beau demander à un « mauvais » élève de recopier dix fois son contrôle, il se donnera le temps de le faire, mais en s'exécutant, il fera toujours des fautes sur les erreurs que son professeur aura relevées dans sa copie.

Ce qui se passe en CENTRAFRIQUE est bien plus grave que cela, à un point tel que même les hommes d'église, les femmes dont on a souvent ignoré la voix, sont obligés de faire des pieds et des mains pour tenter de crier, un peu plus fort, dans ce désert CENTRAFRICAIN, afin de se faire entendre.

Mais le mal CENTRAFRICAIN est profond, vraiment très profond.
Tout militaire sait que quand on va à l'extérieur chercher des renforts pour gagner un pouvoir dans son pays ou pour en assurer la sécurité, on livre ce pays en pâture aux attaques extérieures. La connaissance du terrain pour un militaire est un gâteau béni qu'on lui offre, car cela lui permet de connaître la géographie du terrain, pour savoir quelle position prendre pour attaquer ou pour se défendre.
En allant chercher des hommes à l'extérieur pour conquérir le pouvoir à BANGUI, tous ceux qui l'ont fait ne l'ont pas fait pour gagner un quelconque pouvoir, ils n'ont fait que trahir ce pays et ce peuple chers à BOGANDA, au point que personne ne sait plus où donner de la tête.

L'on ne peut donc pas s'étonner de voir toute la pagaille qui plonge les populations CENTRAFRICAINES aujourd'hui dans un calvaire et un désarroi d'un ordre jamais connu.

Les accords de LIBREVILLE ne peuvent rien faire marcher en CENTRAFRIQUE.

Quand on a un président de la République qui ne concourt en rien à atténuer les choses pour faire que la paix revienne dans le pays, pour preuve : un ministre de la République empêché par des éléments de la garde présidentielle d'aller dans certains services relevant de sa compétence pour s'informer, c'est quelque chose d'inouï, impossible dans un pays qui se veut République. Et si le Président, qui a lui-même signé le décret de nomination de ce ministre, ne prend pas de sanction vis à vis de celui ou de ceux qui se trouverai(en)t en tort, c'est qu'il se contredit lui-même, à moins qu'il le fasse à volonté, pour voir la situation s'empirer.

Face à cette même situation, si le Premier Ministre croise les bras en attendant que la décision vienne du chef de l

3 commentaires

"
Chers Centrafricains d'ici et d'ailleurs,
N'y a t-il pas parmis vous des hommes qui peuvent venir sauver le bateau qui tangue?????????
On a pas besoin d'une miriade de leaders, juste UN, DEUX ou TROIS.
« C
_
Mon beau pays va mal...de mal en mal...
:(
Q
1-L'intelligence c'est la faculté d'adaptation face à l'inconnu...
2-L'intelligence c'est le sens de la prudence car l'homme prudent voit le mal de loin...
3-L'intelligence c'est aussi avoir conscience de l'absurdité de la vie...
Sur ce, je crois qu'on est tous d'accord que Bozeze n'est pas malin.l'absurdité de la vie...
Sur ce, je crois qu'on est tous d'accord que Bozeze n'est pas malin.

Qui dit mieux?
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
À New York, le Conseil de sécurité des Nations unies se réunit ce vendredi 12 novembre 2021 pour débattre et voter sur le renouvellement de la Mi » ...la suite
Mon cher ami Traoré, Dans ton dernier courrier tu me faisais remarquer la très grande similitude politique entre nos deux pays, curieusement » ...la suite
Le pardon officiel du président Macron aux harkis et l’annonce de l’adoption prochaine d’une loi de réparation marquent une étape importante » ...la suite
Trump, l'homme que les blancs américains ont envoyé par racisme à la maison blanche après le Président Obama et par détestation d'Hilary Clinto » ...la suite
Le sommet France-Afrique avec quelques jeunes africains triés sur le volet, cornaqués par un "nègre de maison"au service de la communication du Pr » ...la suite
Alors que le Mali se tourne vers les mercenaires russes du groupe Wagner pour assurer une partie de sa défense, le chef du gouvernement de Républiqu » ...la suite
Interview avec le cardinal Nzapalainga, archevêque de Bangui, et l’imam Abdoulaye Ouasselegue, secrétaire général du Conseil supérieur islamiqu » ...la suite
Ces derniers jours, la tension entre Paris et Bangui inquiète. La question de la gestion de la crise sécuritaire, la suspension de l’aide budgéta » ...la suite
Trump, l'homme que les blancs américains ont envoyé par racisme à la maison blanche après le Président Obama et par détestation d'Hilary Clinto » ...la suite
Monsieur Vos dernières sorties tapageuses et outrancières, votre omniprésence sur RFI et France 24 me font sortir de mes gonds pour vos pose » ...la suite