Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Point de vue » Lu pour vous : Centrafrique : la Séléka peine à reprendre en main ses troupes
Lu pour vous : Centrafrique : la Séléka peine à reprendre en main ses troupes
Jeuneafrique.com 13/03/2013 à 19h:47 Par Vincent Duhem


Mardi 12 mars, des éléments dissidents de la coalition Séléka ont poursuivi leur avancée et se sont emparés de la ville de Rafaï dans le sud-est de la Centrafrique. La veille, ils avaient pris Bangassou.

Après Bangassou lundi, des éléments de la Séléka ont pris le contrôle de la ville de Rafaï (entre Bangassou et Zémio) dans le sud-est de la République centrafricaine (RCA). « Ils sont entrés en tirant de nombreux coups de feu en l'air sans rencontrer de résistance (

7 commentaires

G
Quand vous faites des analyses de ce genre et s'il faut être objectif, pourquoi vous refuser de donner le bilan de l'autre coté notamment vous les rebelles, vous vous croyez invulnérable mais je crois que vous avez essuyez cette fois une lourde perte qui restera graver dans votre mémoire. Ce pdt j'en profite pour lsuyez cette fois une lourde perte qui restera graver dans votre mémoire. Ce pdt j'en profite pour lancer un message patriotique à tous les centrafricains issus de différentes couches sociales de se lever coe un seul homme dans une communion d'esprit afin de barrer la route à cette invasion de notre pays par les étrangers orchestrée par le tchad. Ce n'est plus une affaire centrafricano-centrafricaine nos pseudo hoes politique ont été purement et simplement instrumentalisés manipulés.Alors chers compatriotes laissons de coté toutes nos considérations partisanes et tourner un regard vers l'avenir de notre pays! » lire la suite
S
Il faut rappeler que toutes les attaques de Mobaye, Bangassou et Raffai a été fait par un groupe de 72 personnes qui utilise sept véhicules land cruiser dont deux ont chargés par des mitrailleuses !!!!.
C
U
mon cher soudanais,la RCA ne disparaitra jamais comme vous le dite.Tout probleme a une solution,le soudan a connu des années de guerre et continu encore de le connaitre.un jour notre pays rennaitra de ses cendres comme le soudan qui a connu des années de guerres civiles et continu de l'être.Il faut régler le probe le soudan qui a connu des années de guerres civiles et continu de l'être.Il faut régler le probleme du sud soudan avant de régler le notre.Vous parler de 72 personnes,mais je pense que vou meme vous etes rebel . » lire la suite
S
Peut-on considéré la Centrafrique comme un pays souverain? la défense n'est-elle pas le garant de cette souveraineté? l'élément principal,mais BOZEMSE ?et ses enfants ont transformés l'armée en milice sans formation ,un groupe de parents incapable de savoir manipuler une arme ni déployer une stratégie de défion ,un groupe de parents incapable de savoir manipuler une arme ni déployer une stratégie de défense.Jusqu'a quand compterons-nous sur les autres pour nous défendre?BOZEMSE peut-il se considérer comme chef d'un ETAT ? » lire la suite
B
BOZEMSE c'est BOZIZE Je suppose. Il a tellement de sobriquet à tel enseigne qu'on sperd dans les lectures.
Oui Siriri, Bozemse et ses enfants ont transformés l'armée en milice sans formation ,un groupe de parents incapable de savoir manipuler une arme ni déployer une stratégie de défense. BOZEMSE, DOUNTInts incapable de savoir manipuler une arme ni déployer une stratégie de défense. BOZEMSE, DOUNTIGNAYE et toutes la bande de ses enfants ont pensé à un moment que c'est en achetant beaucoup d'armes qu'ils resterons éternellement au pouvoir à Bangui. Le problème de la RCA s'appelle BOZEMSE et la solution s'appelle aussi BOZEMSE. ET tant que la jeunesse va courrir derrière l'argent facile, tant que les Francs maçons vont gouvernés la RCA, rien ne va changer. Les Francs Maçons et BOZEMSE ne sont interressés que par l'argent de la RCA. Tous les Centrafricains Francs-Maçons sont tout autant coupables que BOZEMSE. La Franc Maçonnerie, maison mère est la premère bénéficiaire par les côtisants de tous les francs maçons centrafricains indépendamennt d eleur loge, indépendament de leur résidence. Qu'ils vivent en RCA ou en France, qu'ils soient au gouvernement du GUN ou pas, ils sont tous responsables de la gestion catastrophique de la RCA. » lire la suite
L
Une chose est claire et certain, voyons un peu la réalité de cet affaire qui gravite au tour de notre pays...chers compatriotes soyons unie laissons la haine la division .Prenons en compte l'avenir de notre cher beau pays qui entrai de piller et détruit par les
@
Que doit-on faire de la famille Bouki qui a non seulement introduit les etrangers mais a aussi organisée le pillage en règle et la destruction du tissus economique et social du pays????
Il faut commencer pas eradiquer le mal de l'intérieur.

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Dans une conclusion d'un article récent, je demandais au Président élu des Français de ne plus remettre les pieds en Afrique puisqu'il n'était pa » ...la suite
Dix ans après le lancement de Serval au Mali, l’ancien président de la République française (2012-2017) affirme, dans une interview à RFI et Fr » ...la suite
Le sociologue centenaire évoque les conflits traversés et plaide pour une résolution négociée du conflit en Ukraine. Le jour est gris, il pleu » ...la suite
Emmanuel Macron a accusé la Russie d'alimenter une propagande anti-française en Afrique pour servir un "projet de prédation" sur des pays africains » ...la suite
En Centrafrique, après sa lettre au président Faustin-Archange Touadéra, Danièle Darlan sort maintenant de son silence médiatique. L'ex-présiden » ...la suite
Dans le discours controversé qu'il a prononcé du haut de la tribune des Nations unies le 24 septembre dernier, le Premier ministre malien par intér » ...la suite
ENTRETIEN. L’économiste et ancien ministre togolais publie un livre plaidoyer dans lequel il propose un nouveau modèle économique basé sur le n » ...la suite
Je reviens de Bangui et ce que j'y ai vu m'a laissé complètement pantois : absence de rues praticables, chaussées abandonnées aux motos-taxis qui » ...la suite
En Centrafrique, c’est la parole d’un homme de paix : le cardinal Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, s’inquiète de la montée des d » ...la suite
Cette Chronique n’a pas pour objet de dire à l’Afrique qu’elle doit choisir son camp dans la guerre invisible que se livrent l’Occident et la » ...la suite