Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » L'opposant centrafricain Demafouth expulsé du Tchad vers la Centrafrique
L'opposant centrafricain Demafouth expulsé du Tchad vers la Centrafrique
LIBREVILLE AFP / 16 mars 2013 16h30 - L'opposant centrafricain Jean-Jacques Demafouth, qui avait fui la Centrafrique pour le Tchad mercredi en moto, « a été expulsé samedi matin (bien samedi) vers son pays », a déclaré à l'AFP le ministre centrafricain de la sécurité publique Josué Binoua.

« Il est arrivé vers 10h ce matin à Paoua (nord de la Centrafrique) à la base de la Micopax (Mission de consolidation de la paix en RCA) qui se charge de sa protection et de l'acheminer à Bangui », a affirmé le ministre, joint au téléphone depuis Libreville. M. Demafouth avait dit avoir fui la Centrafrique après avoir subi des menaces.

« Les gens ne comprennent pas ce que je risque. J'ai fui la Centrafrique parce que j'ai reçu des menaces du ministre » (...) Josué Binoua, avait déclaré M. Demafouth à l'AFP vendredi, expliquant avoir traversé la frontière à moto et demandé l'asile politique aux autorités tchadiennes à Goré, sur la frontière entre le Tchad et la Centrafrique.

Son expulsion a été confirmée samedi à l'AFP par l'antenne locale du HCR à Goré.

Agé de 53 ans, M. Demafouth, qui avait conduit le désarmement d'une des principales rébellions l'Armée populaire pour la restauration de la démocratie (APRD), est toujours vice-président du Comité de pilotage du programme Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR).

Accusé de vouloir reformer une rébellion, l'ancien ministre avait été arrêté pendant près de trois mois début 2012 avant d'être relâché. Il avait toujours crié son innocence.

M. Binoua avait nié vendredi toute menace envers M. Demafouth. « Le menacer de quoi? Il n'y a aucune menace contre M. Demafouth, ni verbale ni légale. Il n'y a aucune procédure contre lui » (...).

« C'est un mythomane, il est chez lui, sain et sauf en Centrafrique. Il essaye d'attirer l'attention sur lui parce qu'il est frustré de ne pas être au gouvernement » (d'union nationale), a-t-il ajouté samedi.

A la mi-décembre, les rebelles de la coalition Séléka avaient pris les armes contre le régime du président François Bozizé, menaçant Bangui mais leur avance avait été stoppée par une intervention régionale. Un accord de paix a été signé, le 11 janvier à Libreville, débouchant sur la formation d'un gouvernement d'union nationale auquel participe la rébellion.


(©)

7 commentaires

G
A 53 ans, ils ne sont pas stables et trouvent mieux de manipuler des jeunes de moind de 20 ans en les armant de coupe coupe, kalachnikov, gourdins dans le seul but de se hisser dans la sphère politique.
Si la CPI pouvait tendre son filet en centrafrique, elle pêcherait inévitablement plein de GROS POISSONS, copouvait tendre son filet en centrafrique, elle pêcherait inévitablement plein de GROS POISSONS, coupables de crime contre l'humanité.
Tous les chefs de la seleka, tous les leaders militaro-politiques ainsi que les bozizis. Personne ne pourra y echaper.
La CPI aurait plein de prisonnier á juger et ce sera un grand service rendu á la nation centrafricaine toute entière. Au moins en 10 ans, le pays va rester tranquille...
» lire la suite
L
Et bang! Demafoutapa sort un numéro de son cirque...
Honte á cette vielle classe politique centrafricaine... Honte, Honte, Honte.
Race de malhonnêtes...Honte á vous et vos bâtards de progénitures!!!
D
C'est la première fois dans l'histoire de la rca de voir les tchadiens chasser un centrafricain officiellement comme un chien lepreux.
R
En plus de cela , il se dit politicien alors qu'il est juste là pour ces intérets personnels et égocentriques. Motivé par l'appas du gain, ce chien érrant doté d'une malhonnêteté sans précedent. il a toujours vu que son confort et rien d'autre. D'autres que lui sont morts pour moins que ça dans ce pays. Si on que son confort et rien d'autre. D'autres que lui sont morts pour moins que ça dans ce pays. Si on le but aujourdh'hui, ce ne sera pas une grande perte pour ce pays bien au contraire. De toute les façons entre lui et Boz, l'un tuera sans doute l'autre. Tous des marionnettes!!!!
» lire la suite
C
Ah père DEMAFOUTH, mo nè nga tèrè ti mo kette si ma. Poroso ti nyè la tonga so, mo si ka mo si gué ! Les centrafricains te regardent dans ta valse opportuniste.
Sois enfin digne, change ! C'est possible. Prends ta carte de militant d'un parti de ton choix et fais toi respecter.
P
Que cela ne soit pas une reaction à géométrie variable de la part de Deby. On attend de lui le moment venu qu'il nous rapatrie à Bangui Bozizé et ses 4o voleurs.
Démafouth a fait les frais de ses tirpitudes politiques.S'il faut créer une sorte de police de rapatriements des déliquants politiques et financolitiques.S'il faut créer une sorte de police de rapatriements des déliquants politiques et financiers dans la cemac, la RCA pourra en tirer grandement bénéfice dans l'avénir. » lire la suite
K
M. Demafouth avait détourné l'argent du précedent DDR de cette manière là qui l'a permi d'acheter 25 Land Cruisers restés encore au Tchad pour détruire la RCA et non pas la construire. Encore, il se permet de détrouner le nouveau DDR. Et finalement... J'applaudi vivement les autorités Tchadiennes et n'oubliez rouner le nouveau DDR. Et finalement... J'applaudi vivement les autorités Tchadiennes et n'oubliez pas d'en faire autant pour les autres qui se comportent de cette manière là. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le butin était enfoui dans le sac d’un opérateur économique chinois résidant au Cameroun qui revenait précipitamment de la République Centrafr » ...la suite
Les députés de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) ont voté, mardi, en faveur du prolongement de la mission relative au déploiement » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) réaffirme son appui politiq » ...la suite
L'ancien ambassadeur de France et ex-directeur général de la sécurité extérieure (DGSE), Bernard Bajolet, intègre Amarante, l'une des principale » ...la suite
Dans cette crise militaro-politique que connaît la République centrafricaine depuis le début de cette année nouvelle 2021 où n’émanent de ce p » ...la suite
L'insécurité dans le pays a coupé les livraisons de chlore, empêchant la société de distribution d'eau, la Sodeca, d'approvisionner les habitant » ...la suite
Recherché par la justice centrafricaine pour avoir mis à sac les sociétés françaises CFAO et Orange Centrafrique en 2013, Monsieur Mamadou Danz » ...la suite
Le Secrétaire général et le Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations unies ont renouvelé leur confiance à Mankeur Ndiaye dont le con » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) dénonce une campagne de man » ...la suite
Les nouvelles installations sanitaires achevées viennent d’être inaugurées par un président Faustin Archange Touadera, totalement satisfait du t » ...la suite