Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Point de vue » LA REQUETE DE MA
LA REQUETE DE MA
Maître Zarambaud Assingambi introduit une requête tendant à l

4 commentaires

G
Au lieu de s'unir au moins pour une fois pour relancer le bateau centrafricain sur de nouvelles bases sûres, les intellectuels centrafricains continuent de se tirailler dans leurs propres camps pour des interêts égoistes.

Et le peuple dans toutes ces déclarations???????????
Oú était ce Moussa tes.

Et le peuple dans toutes ces déclarations???????????
Oú était ce Moussa pendant que bozezi et sa fatrie torturaient le peuple centrafricain????? De quel trou sort-il?????
Tout porte á penser que c' est parce-que les Moussa ont pris le pays, que Maître Moussa a retrouver subitement son verbe, sa robe et ses titres de Docteur, ecrivain et avocat inscrit au barereau de Paris...Chercehz l'erreur...

Pauvre peuple centrafricain, l'orgueil mal placé de certains de tes fils est l'une des causes de ta tyranie.

Les B-a-ba pour un centrafricain lamda voudrait que le PM et le gouvernement soient nommés par Ordonnances et non par Decrets puisque, la Constitution a été suspendu et que Am Droko a dit legiferer par ordonnance.
Or, on constate qu'il ya vice de forme au lieu d'Ordonnance, il signe successivement deux decrets portant nomination du PM et formation du nouveau gouvernement.

Comme on le dit: "á vouloir mener tout au galop, les musulmans enterrent les vivants". Dans la précipitation de nommer que des Moussa, l'erreur s'est glisser.

Rien ne sert de courrir au postes, il n'ya plus d'ennemis en face. Mieux vaut redemarer sur de bonnes bases que de toujours agir á la vite.
» lire la suite
Pendant que vous tergiversez sur les "vice de forme", le pays brûle et vous allez dire votre droit les cendres, ça fait pitié!!!!!!!!!!!
?
Merci cher Gongolomassoké.

Il n'ya qu'en centrafrique qu'on voit les gens qui sont cousu de titres et de diplômes, manquent de Leadership.

Malgrès ces titres et diplômes, ils prennent plaisir á jouer au griot des temps modernes aux côtés des moins éclairés qui sont au pouvoir.
B
La palabre n'est pas une solution aux problèmes posés. La République centrafricaine n'est pas à la page de la démagogie et il revient de droit au peuple centrafricain d'être vigilant car les marchants d'illusion commence à se positionner. Le pays a besoin d'une reconciliation veritable en acte non pas par la parmmence à se positionner. Le pays a besoin d'une reconciliation veritable en acte non pas par la parole car l'histoire nous dit mieux sur les agissements de nos juristes au service du pouvoir et ceux-ci changement de veste à chaque fois en utilisant les formules juridiques.
Faisant en sorte que la justice soit au service de la nation que personnel!
"Qui sème le vent recolte la tempête"...
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Dans une conclusion d'un article récent, je demandais au Président élu des Français de ne plus remettre les pieds en Afrique puisqu'il n'était pa » ...la suite
Dix ans après le lancement de Serval au Mali, l’ancien président de la République française (2012-2017) affirme, dans une interview à RFI et Fr » ...la suite
Le sociologue centenaire évoque les conflits traversés et plaide pour une résolution négociée du conflit en Ukraine. Le jour est gris, il pleu » ...la suite
Emmanuel Macron a accusé la Russie d'alimenter une propagande anti-française en Afrique pour servir un "projet de prédation" sur des pays africains » ...la suite
En Centrafrique, après sa lettre au président Faustin-Archange Touadéra, Danièle Darlan sort maintenant de son silence médiatique. L'ex-présiden » ...la suite
Dans le discours controversé qu'il a prononcé du haut de la tribune des Nations unies le 24 septembre dernier, le Premier ministre malien par intér » ...la suite
ENTRETIEN. L’économiste et ancien ministre togolais publie un livre plaidoyer dans lequel il propose un nouveau modèle économique basé sur le n » ...la suite
Je reviens de Bangui et ce que j'y ai vu m'a laissé complètement pantois : absence de rues praticables, chaussées abandonnées aux motos-taxis qui » ...la suite
En Centrafrique, c’est la parole d’un homme de paix : le cardinal Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, s’inquiète de la montée des d » ...la suite
Cette Chronique n’a pas pour objet de dire à l’Afrique qu’elle doit choisir son camp dans la guerre invisible que se livrent l’Occident et la » ...la suite