Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Point de vue » CENTRAFRIQUE : UN POUVOIR QUI S'INTRONISE DANS LE SANG
CENTRAFRIQUE : UN POUVOIR QUI S'INTRONISE DANS LE SANG
Les coups de force ont le plus souvent permis au CENTRAFRIQUE de changer de régime. Le premier qui eut lieu dans la nuit de la saint Sylvestre 1965 avait permis à BOKASSA de
retirer les pouvoirs des mains de DACKO avec très peu d'effusion de sang même si ce coup
de force instaurait l'école des pillages systématiques. Même s'il y avait eu moins de
sang coulé, la vie d'un homme n'a pas de prix, tout le monde le sait bien, et l'on ne
pourra pas être fier d'un bilan qui enregistre une telle perte.

L'avènement de Kolingba au pouvoir, bien que perçu comme un coup d

5 commentaires

Pourvue que cette vision soit vue par ceux dirige la RCA après Boz
L
Des intérêts égoistes et manipulateurs c'est tout ! L'histoire nous rattrapera !
M
Monsieur PAKOLA, vous avez fait une analyse parfaite de la situation. Nous voulons des réponses.
W
Ce qui se passe actuellement en RCA n'est pas lié à l'éducation du Centrafricain. Adolphe PAKOUA a totalement raison car nous ne savons plus vers quelle direction ce pays de Boganda se dirige. Les centrafricains sont pris en otage par ceux qui ont accompagné le soit disant nouvel homme fort de Bangui et qui ne se pris en otage par ceux qui ont accompagné le soit disant nouvel homme fort de Bangui et qui ne se soucient pas du tout du développement de la RCA. Si ce désordre continue, les vrais centrafricains doivent prendre leur responsabilité. » lire la suite
B
Je suis très d'accord avec vous mon cher papa PAKOUA, surtout les viols des petites filles ado de 14-18 ans non protégé (à berberati, au qtier bibalé, dans 2e arrondissement de bgui) nos frères et soeurs qui ont fuit le pays comment il vont vivre, on dit tjours que on n'est mieux que chez soit mais ces bands des it le pays comment il vont vivre, on dit tjours que on n'est mieux que chez soit mais ces bands des abroutis de seleka l'ont tous chassé meme les fonctionnaires mais avec qui il vont travaillé Bref. Car je demande à notre DIEU le tout puissant de donner la paix aux Centrafricains et à ceux qui ont perdu leurs famille. Vive notre cher beau pays! pays de Baba BOGANDA » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Dans une conclusion d'un article récent, je demandais au Président élu des Français de ne plus remettre les pieds en Afrique puisqu'il n'était pa » ...la suite
Dix ans après le lancement de Serval au Mali, l’ancien président de la République française (2012-2017) affirme, dans une interview à RFI et Fr » ...la suite
Le sociologue centenaire évoque les conflits traversés et plaide pour une résolution négociée du conflit en Ukraine. Le jour est gris, il pleu » ...la suite
Emmanuel Macron a accusé la Russie d'alimenter une propagande anti-française en Afrique pour servir un "projet de prédation" sur des pays africains » ...la suite
En Centrafrique, après sa lettre au président Faustin-Archange Touadéra, Danièle Darlan sort maintenant de son silence médiatique. L'ex-présiden » ...la suite
Dans le discours controversé qu'il a prononcé du haut de la tribune des Nations unies le 24 septembre dernier, le Premier ministre malien par intér » ...la suite
ENTRETIEN. L’économiste et ancien ministre togolais publie un livre plaidoyer dans lequel il propose un nouveau modèle économique basé sur le n » ...la suite
Je reviens de Bangui et ce que j'y ai vu m'a laissé complètement pantois : absence de rues praticables, chaussées abandonnées aux motos-taxis qui » ...la suite
En Centrafrique, c’est la parole d’un homme de paix : le cardinal Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, s’inquiète de la montée des d » ...la suite
Cette Chronique n’a pas pour objet de dire à l’Afrique qu’elle doit choisir son camp dans la guerre invisible que se livrent l’Occident et la » ...la suite