Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Droit de l'Homme » Allocution du ministre centrafricains de la Justice, Arsène SENDE à la session du Conseil des Droits de l'homme à Genève
Allocution du ministre centrafricains de la Justice, Arsène SENDE à la session du Conseil des Droits de l'homme à Genève
DECLARATION DE LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE


Distingués Membres du Conseil des Droits de l

4 commentaires

H
Pourquoi il n'a pas évoqué les CRIMES commis aussi par les éléments de la SELEKA?

Il n'a pas été impartial. C'est le moment de se distinguer sinon demain quand ça tournera au vinaigre, il passera aussi devant la Cour Pénale Internationale...

Il fallait parler du fait que ces élémentsi devant la Cour Pénale Internationale...

Il fallait parler du fait que ces éléments seront traduit devant la justice et condamner s'il le faut.
» lire la suite
L
Nous osons espérer que ces déclarations ne sont pas encore que de v
L
Dommage que même SENDE celui la à qui on a du respect ne reconnait pas les exactions de la SELEKA. Bozizé est parti quel est votre programme pour le développement de la RCA. Laissez BOZIZE dans son camp et parler nous de la manière dont vous aller sortir la RCA dans son marasme ambiant
A
Ce Mr appelé Arsène SEND

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Il s’agit d’un pas important vers la justice pour les victimes de crimes commis dans le cadre du conflit depuis 2012 Le procès de deux dirigea » ...la suite
Le procès de deux ex-dirigeants « anti-balaka » qui s’ouvrira le 9 février à la Cour pénale internationale (CPI) sera le premier à être tenu » ...la suite
Arrêté en Centrafrique le 20 janvier, Mahamat Saïd a été transféré hier soir au siège de la Cour pénale internationale, à La Haye. Le parcou » ...la suite
Il s’appelle Mahamat Said Abdel Kani. C’est un ancien chef rebelle de l’ex-Séléka, du nom de cette milice à majorité musulmane qui, avec sa » ...la suite
Un manifeste pour les droits humains, destiné aux candidats à l’élection présidentielle en République centrafricaine (RCA), a été lancé par » ...la suite
La Cour Pénale Spéciale de Centrafrique fait face ces derniers jours à une vague de critiques, notamment de certaines organisations internationales » ...la suite
Amnesty International a dénoncé jeudi l’impunité des chefs des milices qui contrôlent les deux tiers de la Centrafrique et ne sont pas déféré » ...la suite
Ces actes coercitifs, dirigés contre une institution judiciaire internationale et ses fonctionnaires, sont sans précédent et constituent de graves » ...la suite
L’ONG des droits humains Amnesty International a appelé à « redoubler d’efforts » pour rendre pleinement opérationnelle la Cour pénale spéc » ...la suite
Les mines d'or exploitées par des entreprises chinoises à Bozoum (nord de la Centrafrique) représentent un danger pour les droits humains des popul » ...la suite