Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » Bangui : Panique au centre ville pour pas grand chose
Bangui : Panique au centre ville pour pas grand chose
Une panique s'est emparée ce vendredi matin le Marché central de Bangui causée par des tirs en l'air venant de deux elements de la Seleka. Cet incident a eu lieu non loin du Palais presidentiel oú se tenait une reunion sur la securité dont certains element français étaient aperçus.

Tout a commencé avec l'arrivée devant le Palais d'un vehicle lourdement armé. Les gardes postées là semblent avoir refusé l'entrée du vehicule dans le Palais. En plus, elles ont voulu confisquer le vehicule et desarmer les elements. Vraisemblement, deux elements mecontents ont tiré en l'air. Ce qui a causé une enième panique au niveau du marché. D'autres elements de la Seleka ainsi que le Ministre de la Securité le General Nouredine sont arrivés à pied sur les lieux pour calmer les ardeurs. Mais la panique a déjà gagné la ville pour se repandre tout autour. Avec l'arrestation du Ministre de la Foret, c'est le qui-vive au niveau du Palais où des cameras de surveillance ont été installés tout autour.

Cet incident montre combien il est difficile et delicat de desarmer les nombreux elements errants et incontrolés de la Seleka qui demandent à être payés d'abord alors que les caissent sont vides. Le plus dur, c'est le desarmement de certains groupes en provinces qui se considerent comme de Seigneurs. La FOMAC hesite à s'aventurer hors de Bangui. Le pays est vaste et les risques sont reels et aucun pays ne veut perdre des hommes dans cette aventure, ce qui explique le desinteressement. On parle de 2000 hommes de la FOMAC mais en realité il y a seulement 1200.

Seleka semble être la seule entreprise qui a pu attirer comme un aimant tous les bandits, braconniers, coupeurs de route, ex liberateurs, mercenaries etrangers, prisonniers et autres jeunes desoeuvrés du pays. Beaucoup n'obeissent qu'à leur Colonel. Aujourdhui, la securité reste le principal grand défis à relever pour Djotodia mais le desarmement demande beaucoup d'argent mais le desarmement seul ne suffira jamais. On apprend que certains Seleka ont déjà quitté Bangui pour des activités de banditisme, braconnage, braquage et autres raquettes dans les provinces parce qu'ils ne sont pas payés.

La sortie de crise restera un vain mot s'il n'y a pas d'argent pour un vrai programme de desarmement et d'insertion

Une correspondance particulière de Bangui

2 commentaires

H
Bozize était arrivé de la même sorte, avec des éléments qui sont qualifiés de bouchers, etc... mais ils n'ont pas traumatisé la population autant.

Les seleka avaient pour objectif le départ du président sortant. IL N'EST PLUS LA, mais pourquoi toutes ces excitations? ces crimes gratuits? ces pilladent sortant. IL N'EST PLUS LA, mais pourquoi toutes ces excitations? ces crimes gratuits? ces pillages volontaires? Un père est censé protégé ses enfants dans toutes circonstances même s'il faut laisser sa vie. Mais visiblement DJOTODIA et ses complices s'en tapent totalement de la souffrance que nous infligent les étrangers avec qui il est venu!

Bande des traîtres :-(
» lire la suite
C
Je me demande qu'elle est l'importance d'une information comme celle-ci sur ce site.
Mitrailler le centrafricain est un jeu auquel se livre la sélection nationale et internationale de la Sél1éka, au quotidien .
Tuer le centrafricain est devenu une véritable distraction ou un sport.
Nous avons toubr /> Tuer le centrafricain est devenu une véritable distraction ou un sport.
Nous avons tous milité pour en arriver à l'extrémité que nous connaissons aujourd'hui.
Ce n'est pas la peine d'étaler des faits divers sur ce site qui était autrefois militant.
Les temps ont changé; les hommes aussi.
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’organisation médicale, les Médecins Sans Frontières (MSF), quitte la sous-préfecture de Kabo à partir du 1er octobre 2022. Une information co » ...la suite
Depuis le 24 septembre 2022, une délégation ministérielle dirigée par Hassan Bouba, ministre de l'Élevage et de la Santé animale, se rend dans l » ...la suite
Les femmes victimes de viols atroces soignées dans l'hôpital du prix Nobel de la paix Denis Mukwege, dans l'est de la RD Congo, peuvent désormais b » ...la suite
Depuis le 24 septembre 2022, une délégation ministérielle dirigée par Hassan Bouba, ministre de l'Élevage et de la Santé animale, se rend dans l » ...la suite
La Police des Nations Unies (UNPOL) intensifie des séances de formation à l’endroit des Forces de sécurité intérieure (FSI) centrafricaine pour » ...la suite
Les magistrats tchadiens entament à partir de ce lundi une grève sèche et illimitée en protestation contre l’indifférence du gouvernement face » ...la suite
Le colonel Abdoulaye Maïga, premier ministre par intérim du Mali, a déclaré samedi à la tribune de l'ONU que la «junte» française avait «poig » ...la suite
L'Allemagne, qui souhaite devenir la première armée d'Europe, montre ses ambitions et met en place un fonds exceptionnel de 100 milliards d'euros po » ...la suite
18 ans après avoir accordé le titre de "Docteur honoris causa" à Blaise Compaoré, condamné à la prison à perpétuité pour l'assassinat de Thom » ...la suite
Plusieurs centaines de personnes ont manifesté pacifiquement dimanche (18.09), au Niger. Ils ont également scandé des slogans en faveur de Vladimir » ...la suite