Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Point de vue » REACTION RELATIVE A LA CREATION DU FROCCA

9 commentaires

S
Très bonne analyse, je vous félicite cher compatriote. Il n'y a que des aventuriers qui se comportent de la sorte. Mais attention, ils ont tué Massi hier pour cause de rébellion. Demain ce sera leur tour s'ils empruntent le chemin de la rébellion. Ou étaient-ils avant de perdre le pouvoir? Le drame, c'est qu'ils tent le chemin de la rébellion. Ou étaient-ils avant de perdre le pouvoir? Le drame, c'est qu'ils exposent davantage le peuple centrafricain à la désolation et la souffrance. A bon entendeur salut. » lire la suite
B
Oh la la! mais qui est ce zozo? Vous à Paris? S'il vous plait, vous ne connaissez pas la peine des Banguissois. Respectez quand même les mémoires des victimes de la seleka. Les centrafricains souffrent et continuent de souffrir moralement et physiquement.
S
Bone analyse,BOZIZE ne peu en vouloir qu'a lui même!qui veut la paix prépare la guerre! comment BOZIZE pouvait-il mettre tous ses oeufs dans un panne sous la surveillance du voisin Tchadien?Dix ans,comment ne pas avoir une armée pour sécuriser le pays? Que ça soit en Côte d'Ivoire ou au Mali,l'armée a toujours s une armée pour sécuriser le pays? Que ça soit en Côte d'Ivoire ou au Mali,l'armée a toujours su contenir loin de la capitale les rebelles,comment comprendre que notre armée sous l'autorité d'un soldat arborant cinq étoiles et se disant général d'armée,soit le grade le plus élevé de l'armée de cette institution,n'a pu retenir aux frontières la horde de ces "GUEUX"?
» lire la suite
Z
Vous parlez trop vous les Centrafricains! Vous ne voyez pas autour de vous que les autres avancent et vous c'est toujours du Bla Bla. Je vous donne l'exemple du Congo Brazzaville, son peuple n'a t-il pas connu pire que vous au retour de SASSOU.
Lorsque vous vous rendez à Brazza, les traces de la violence inter cous au retour de SASSOU.
Lorsque vous vous rendez à Brazza, les traces de la violence inter congolais ont laissé la place à un avenir qui se dessine déjà à l'horizon et vous toujours du BlaBla
» lire la suite
K
Monsieur NZAPAOKO Banalet, il n'est pas question de rester en France et écrire vos blas blas; mieux serait de venir passer au moins 2 jours dans le pays et vous direz plus. RCA 3è territoire des voisins!!!
S
C'est ahurissant de constater que la politique du "clavier" est très à la mode depuis peu avec son lot d'insultes et d'immaturité pendant que le pays "brûle"...Que ces opportunistes ou caméléons et leurs "parrains" prennent de la hauteur et comprennent que l'heure n'est plus à la création de petites association prennent de la hauteur et comprennent que l'heure n'est plus à la création de petites associations à vocations "téka mô té gué". Prônons plutôt l'unité et la réconciliation nationales que d'attiser la haine entre nous!! » lire la suite
V
tres bonne reaction sans commentaire
Z
Mon frere Banalet, si deux mois plus tot on t'avais nomme Prefet de la Haute Kotto et que tu passes un mois a Bria avant d'ecrire ton soit disant "REACTION RELATIVE A......", le contenu aurait ete different car entre le parisien vivant dans le luxe que tu es et ce Monsieur qui vit au quartier KIDJIGRA a Bambari, cotoyaparisien vivant dans le luxe que tu es et ce Monsieur qui vit au quartier KIDJIGRA a Bambari, cotoyant tous les jours le colonel tchadien ou soudanais de la Seleka tout en se posant la question de savoir si demain c'est ne sera pas son tour d'aller au cimetiere, il y'a un fosse profond. Le centro veux se liberer de ses bourreaux (Djotodja et Seleka). » lire la suite
S
Mr NZAPAOKO ; on comprend que tu n'aime pas BOZIZE; ok c'est votre affaire avec lui. Je te dis franchement que les centrafricains souffrent actuellement... Laissez BOZIZE c'est fini pour lui et donc regardons l'avenir ; Mettons la pression sur NDOTOJIA pour arrêter la souffrance des centrafricains; que les soldats tchMettons la pression sur NDOTOJIA pour arrêter la souffrance des centrafricains; que les soldats tchadiens partent définitivement de la RCA. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Dans une conclusion d'un article récent, je demandais au Président élu des Français de ne plus remettre les pieds en Afrique puisqu'il n'était pa » ...la suite
Dix ans après le lancement de Serval au Mali, l’ancien président de la République française (2012-2017) affirme, dans une interview à RFI et Fr » ...la suite
Le sociologue centenaire évoque les conflits traversés et plaide pour une résolution négociée du conflit en Ukraine. Le jour est gris, il pleu » ...la suite
Emmanuel Macron a accusé la Russie d'alimenter une propagande anti-française en Afrique pour servir un "projet de prédation" sur des pays africains » ...la suite
En Centrafrique, après sa lettre au président Faustin-Archange Touadéra, Danièle Darlan sort maintenant de son silence médiatique. L'ex-présiden » ...la suite
Dans le discours controversé qu'il a prononcé du haut de la tribune des Nations unies le 24 septembre dernier, le Premier ministre malien par intér » ...la suite
ENTRETIEN. L’économiste et ancien ministre togolais publie un livre plaidoyer dans lequel il propose un nouveau modèle économique basé sur le n » ...la suite
Je reviens de Bangui et ce que j'y ai vu m'a laissé complètement pantois : absence de rues praticables, chaussées abandonnées aux motos-taxis qui » ...la suite
En Centrafrique, c’est la parole d’un homme de paix : le cardinal Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, s’inquiète de la montée des d » ...la suite
Cette Chronique n’a pas pour objet de dire à l’Afrique qu’elle doit choisir son camp dans la guerre invisible que se livrent l’Occident et la » ...la suite