Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » Centrafrique : La CEEAC demande aux rebelles de mettre immédiatement fin aux exactions contre la population
Centrafrique : La CEEAC demande aux rebelles de mettre immédiatement fin aux exactions contre la population
LIBREVILLE Vendredi 13 septembre 2013 | 00:53 UTC (Xinhua) - Le Secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), Allam-Mi Ahmad, en mission à Bangui (Centrafrique) a demandé aux rebelles, sans les citer, de mettre immédiatement fin aux exactions contre les paisibles populations et promis que la force régionale présente dans le pays doit "neutraliser d'urgence les forces négatives dans le pays et à protéger les populations civiles en détresse".

"Le Secrétariat général de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique Centrale (CEEAC) condamne ces exactions et demande à leurs auteurs d'y mettre immédiatement fin", souligne un communiqué de l'institution d'intégration régionale publié jeudi soir à Libreville.

Selon le texte, "la situation sécuritaire en République Centrafricaine se caractérise par un regain de violence armée et de graves exactions contre les populations civiles, notamment dans la partie Nord-Est du pays".

"Face à cette situation, les chefs d'Etat et de Gouvernement de la CEEAC, après s'être concertés autour du Président en Exercice de la Communauté, ont décidé de renforcer immédiatement, en effectifs et en moyens matériels, la Force Multinationale de l' Afrique Centrale (FOMAC) actuellement déployée en République Centrafricaine et constituant le socle de la Mission Internationale de Soutien à la République Centrafricaine, sous Conduite Africaine (MISCA)", ajoute le texte.

"La FOMAC renforcée est instruite pour s'employer à neutraliser d'urgence les forces négatives dans le pays et à protéger les populations civiles en détresse", s'engage la CEEAC qui coordonne tous les efforts de retour de la paix dans ce pays riche en diamant et en bois.

La chute du général François Bozizé suite à un coup d'Etat militaire perpétrée par les rebelles de la Séléka a accentué les exactions contre les civiles dans ce pays.

Bangui, capitale centrafricaine, a été soumise à des graves pillages suivi des assassinats et meurtres. La violence s'est ensuite déportée au nord est où quelques 100 morts ont été enregistrés ces derniers jours suite aux combats opposant des présumés partisans de l'ancien président François Bozizé à la Séléka.



La FOMAC doit neutraliser les forces négatives en Centrafrique (officiel)

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) 13/09/2013- Le Secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l

2 commentaires

S
Voilà qu'enfin la CEEAC décide de bouger pour arrêter le massacre des populations civiles innocentes et sans défense
M
IL a fallu combien de centaine de milles d'hommes,femmes et enfants meurent d'abord. En tout cas, c'est inhumain.
J'avais deja dit ici sur cette site pourquoi la presence des troupes etrangeres dans ses pays?
On tue des innocents devant eux, et ils sont la pour regarder seulement, et etre mieux p
On tue des innocents devant eux, et ils sont la pour regarder seulement, et etre mieux payer.
N'ya t-elle pas de conspiracy?

PEOPLE ARE BEING KILLED UNDER THE WATCH OF SO CALLED TROUPES OF CEEAC.

Sometimes I wonder is there any conspiracy as to the mandate given to these troops. Because one must wonder how can a large troops armed with heavy weapons will be seating and watch the GENOCIDE taking place before their eyes.
Then, when a large number of people have been killed, here they come to shamefully ask to stop the killing.
Questions are who are the one "calling the shot"?
WE NEED SOME ANSWER.
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La mission onusienne en Centrafrique a annoncé mercredi qu'elle aidera les autorités locales à réhabiliter le poste de douane de Béloko (ouest) d » ...la suite
La première session criminelle de l’année 2023 se déroulera du 06 février au 08 mars 2023, et l’audience du tirage au sort des jurés est pré » ...la suite
La filière nigérienne d'Orano, anciennement Areva, a exploité pendant 40 ans cette mine d'uranium dans le Sahara pour alimenter des centrales nucl » ...la suite
Mme Yellen, depuis vendredi à Dakar, première étape d'un déplacement en Afrique, a visité le site historique de Gorée en compagnie de son maire » ...la suite
Quand certains tuent par les armes, d’autres, en revanche, choisissent l’intoxication comme solution la plus simple pour exterminer une population » ...la suite
Le Président de la République, Son Excellence Professeur Faustin Archange Touadéra, a reçu en audience samedi 14 janvier 2023, au Palais de la Ren » ...la suite
Sixième langue la plus parlée au monde, le français est parlé dans de nombreux pays du monde. Cependant, il faut discerner les pays où notre lang » ...la suite
Les assises du 4ème Congrès de la société centrafricaine de gynécologie et d’obstétrique (SOCAGO) ont pris fin le jeudi 13 janvier 2023 à Ban » ...la suite
Les cheffes de la diplomatie française et allemande ont appelé vendredi les pays africains à condamner l'agression russe en Ukraine, tout en insist » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) avait annoncé jeudi l’arr » ...la suite