Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » De nouvelles violences provoquent un exode de civils en Centrafrique
De nouvelles violences provoquent un exode de civils en Centrafrique
BANGUI 19-11-2013 à 23h31 (Reuters) - Des milliers de villageois ont fui mardi de nouveaux affrontements dans le centre-ouest de la Centrafrique entre les anciens rebelles du Séléka, majoritairement musulmans, et des milices d'autodéfense chrétiennes baptisées "anti-balaka".

Ce nouvel accès de violences, qui fait redouter l'embrasement d'un pays au bord du chaos depuis le coup d'Etat de mars 2012, s'est produit lundi matin juste au sud de la localité de Bouca, à 290 km au nord de la capitale, Bangui.

"Des combattants du Séléka ont attaqué hier matin la base des anti-balaka à dix km au sud de la ville. Les affrontements ont duré toute la journée de lundi et ont repris ce matin", a déclaré à Reuters Calvain Poumalé, un chauffeur de taxi qui a réussi à s'enfuir dans la localité voisine de Batangafo.

En septembre, une centaine de personnes avaient déjà trouvé la mort lors de heurts entre le Séléka et des groupes d'auto-défense locaux à Bouca et à Bossangoa, à 100 km à l'est. Bossangoa est la ville natale du président déchu François Bozizé, renversé en mars par le Séléka au terme d'une offensive éclair

Selon le chauffeur de taxi, Bouca retentissait de tirs et d'explosions émanant d'armes lourdes avant son départ. Ce témoin a affirmé avoir aperçu deux véhicules chargés de morts et de blessés du Séléka revenir en ville.

"Des milliers d'habitants ont pris la fuite en transportant leurs affaires sur la tête en direction de Bossangoa, Batangafo ainsi que de la brousse", a ajouté le chauffeur de taxi.

Josué Baka, un autre villageois qui s'est réfugié à Batangafo, a déclaré que des renforts du Séléka étaient arrivés mardi après-midi, mais pas de soldats de la force régionale de paix.

"Les gens continuent à s'enfuir parce qu'ils ont peur d'être capturés par les rebelles. Ils ont de très mauvais souvenirs de ce qui s'est passé auparavant", a-t-il expliqué.

RISQUE DE G

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’Autorité nationale des élections a annoncé les résultats des législatives tenues le week-end dernier. En décembre, le scrutin avait été fo » ...la suite
La configuration de la 7ème législature de la 6ème République se dessine à l'horizon en attendant la décision de la Cour constitutionnelle. L'Au » ...la suite
La campagne électorale pour les élections législatives partielles s’est ouverte ce samedi 27 février 2021 en République centrafricaine, et ce j » ...la suite
Lors d’une réunion, mercredi, du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la situation en RCA, la Centrafricaine Martine Kessy Ekomo-Soignet a p » ...la suite
En Centrafrique, les opérations de reconquête du territoire par l’armée et les alliés bilatéraux se poursuivent. L’armée centrafricaine a re » ...la suite
Les députés centrafricains sollicitent de l’exécutif une session extraordinaire pour statuer sur les conditions d’organisation des prochaines o » ...la suite
Près de 3.000 personnes se sont rassemblées à Bangui pour remercier la Russie qui avait envoyé des instructeurs et ainsi aidé l’armée gouverne » ...la suite
Dans un décret signé le 12 février 2021, le président Touadéra convoque le corps électoral pour le deuxième tour, ainsi que pour la reprise du » ...la suite
Les réfugiés centrafricains arrivent en grand nombre au Nord de la RDC, en raison des violences et de l’insécurité survenues dans le contexte de » ...la suite
En cause, des attaques de groupes armés sur la route principale reliant le pays au Cameroun empêchent l’acheminement de l’aide humanitaire et de » ...la suite