Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Lu pour vous : VIOLENCES EN CENTRAFRIQUE : Le risque de «génocide» écarté par une ministre
Lu pour vous : VIOLENCES EN CENTRAFRIQUE : Le risque de «génocide» écarté par une ministre
http://www.20min.ch 23 novembre 2013 16:43; Act: 23.11.2013 17:05

La ministre centrafricaine des Affaires étrangères Léonie Banga Bothy a estimé samedi que les violences actuelles ne risquaient pas de dégénérer en «génocide».

Bien que jugeant «préoccupante» la situation sécuritaire dans son pays, la ministre centrafricaine des Affaires étrangères Léonie Banga Bothy a estimé samedi que les violences actuelles ne risquaient pas de dégénérer en «génocide», contrairement à des déclarations américaine et française.

Mardi, le département d'Etat américain s'était alarmé d'une situation «pré-génocidaire» en Centrafrique, avant d'être rejoint par le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius qui avait affirmé que le pays était «au bord du génocide».

«Situation pré-génocidaire» évoquée

«Des informations relayées dans des radios étrangères font état d'une situation pré-génocidaire ou de risque de génocide. Mais on ne peut parler de génocide d'un groupe ethnique ou d'un groupe social», a déclaré la ministre Léonie Banga Bothy sur les ondes de la radio locale Ndeke Luka.

«La situation sécuritaire est préoccupante dans certaines régions de notre pays et dans quelques quartiers de la capitale. Mais beaucoup de mesures courageuses et positives ont été prises. Et nous avons de l'espoir qu'au regard de certains résultats, nous allons arriver à stabiliser la situation dans notre pays», a poursuivi la ministre.

«Parler de pré-génocide ou de génocide, je pense que cela aura des effets pervers sur la quiétude la population qui a déjà beaucoup souffert et qui n'a pas besoin d'une psychose supplémentaire dans sa situation à l'heure actuelle», a encore affirmé Léonie Banga Bothy.
«De telles déclarations relayées au niveau international peuvent amener le peuple à croire à l'imminence d'un danger pour commencer à s'armer et se préparer à ce génocide. Et ce n'est pas ce que nous voulons», a ajouté la ministre.

Exactions à répétition

Les exactions a répétition de l'ex-rébellion Séléka, à majorité musulmane, qui a porté Michel Djotodia au pouvoir, ont rapidement généré des tensions, poussant des populations chrétiennes à former des «groupes d'auto-défense» pour s'en prendre aux musulmans.

Début septembre, les attaques de ces milices paysannes surnommées «anti-balakas», jusqu'alors inconnues, avaient fait près de 100 morts dans la région de Bossangoa (nord-ouest). Fin octobre, de nouveaux affrontements ont fait une quarantaine de morts à Bouar (ouest), entraînant un cycle de représailles et de contre-représailles meurtrier.

2 commentaires

E
SVP franchement, la ministre est en train de défendre l'indéfendable peut être pour sauver son poste en Décembre ! Elle fait semblant d'ignorer tout ce qui se passe Centrafrique ! Bon, soit, elle ne voit pas loin que les Etats-Unis ou la France !!!
C
Elle est assise à Bangui et ne sait ce qui se passe en province.
De toutes les façons elle est de service cette fois pour distiller les vérités de son gouvernement .
Toutes les couches de la société ont été touchées sauf les ministres. Ceci explique cela .
Quand la tête d'un ministre tombont été touchées sauf les ministres. Ceci explique cela .
Quand la tête d'un ministre tombera, ils comprendront que cette insécurité est l'affaire de tous.
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’Autorité nationale des élections a annoncé les résultats des législatives tenues le week-end dernier. En décembre, le scrutin avait été fo » ...la suite
La configuration de la 7ème législature de la 6ème République se dessine à l'horizon en attendant la décision de la Cour constitutionnelle. L'Au » ...la suite
La campagne électorale pour les élections législatives partielles s’est ouverte ce samedi 27 février 2021 en République centrafricaine, et ce j » ...la suite
Lors d’une réunion, mercredi, du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la situation en RCA, la Centrafricaine Martine Kessy Ekomo-Soignet a p » ...la suite
En Centrafrique, les opérations de reconquête du territoire par l’armée et les alliés bilatéraux se poursuivent. L’armée centrafricaine a re » ...la suite
Les députés centrafricains sollicitent de l’exécutif une session extraordinaire pour statuer sur les conditions d’organisation des prochaines o » ...la suite
Près de 3.000 personnes se sont rassemblées à Bangui pour remercier la Russie qui avait envoyé des instructeurs et ainsi aidé l’armée gouverne » ...la suite
Dans un décret signé le 12 février 2021, le président Touadéra convoque le corps électoral pour le deuxième tour, ainsi que pour la reprise du » ...la suite
Les réfugiés centrafricains arrivent en grand nombre au Nord de la RDC, en raison des violences et de l’insécurité survenues dans le contexte de » ...la suite
En cause, des attaques de groupes armés sur la route principale reliant le pays au Cameroun empêchent l’acheminement de l’aide humanitaire et de » ...la suite