Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » RCA : Obama débloque 60 millions de dollars supplémentaires d'aide militaire
RCA : Obama débloque 60 millions de dollars supplémentaires d'aide militaire
WASHINGTON - AFP / 10 décembre 2013 22h52 - Le président américain Barack Obama a annoncé mardi le déblocage de 60 millions de dollars supplémentaires d'aide militaire pour l'opération des forces étrangères en République centrafricaine, portant à 100 millions de dollars la contribution américaine.

Dans un mémorandum transmis au secrétaire d'Etat John Kerry, M. Obama a ordonné de fournir notamment à la France et à l'Union africaine des matériels de défense et un soutien logistique pour le déploiement de leurs soldats dans ce pays, en proie à un engrenage de violences communautaires et religieuses meurtrières.

Le texte cite parmi les bénéficiaires de cette aide la France, l'Union africaine, le Congo, le Tchad, le Cameroun, le Gabon, le Burundi, l'Ouganda, le Rwanda et d'autres pays contribuant à la force de l'UA en Centrafrique (Misca).

Les Etats-Unis avaient déjà promis fin novembre de fournir près de 40 millions de dollars d'aide en équipements, entraînements et soutien logistique à la Misca. Le Pentagone a indiqué lundi que deux appareils de transport C-17 serviraient à convoyer des troupes africaines, notamment burundaises, à la suite d'une demande d'assistance de la France.

Lundi, M. Obama avait appelé les Centrafricains à rejeter l'engrenage de la violence qui déchirerait leur pays et à arrêter les auteurs de crimes, dans un message audio enregistré lors de l'escale à Dakar de son avion Air Force One, en route vers l'Afrique du Sud où le président américain a participé mardi à l'hommage à Nelson Mandela.

Nous savons, par l'expérience amère d'autres pays, ce qui se produit lorsque des sociétés tombent dans la violence et la vengeance. Aujourd'hui, mon message pour vous est simple: ce n'est pas inéluctable. Vous, fiers habitants de la république centrafricaine, vous avez le pouvoir de choisir une voie différente, avait affirmé M. Obama.

Le message de M. Obama aux Centrafricains intervenait après le lancement de l'intervention dans ce pays de la France, soutenue par les Etats-Unis. Paris a déployé 1.600 militaires en appui à la Misca.

Le pays est plongé dans le chaos et un engrenage de violences communautaires et inter-religieuses entre chrétiens et musulmans depuis le renversement en mars du président François Bozizé par une coalition hétéroclite à dominante musulmane, la Séléka. Près de 400 personnes ont été tuées depuis jeudi dernier.


(©)

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’homme d’affaires français Pierre Castel, 96 ans, qui a fait fortune dans le vin et la bière, est accusé d’avoir dissimulé une partie de sa » ...la suite
Accusé d’espionnage, Juan Rémy Quignolot, un ancien militaire de 57 ans, a bénéficié de la méditation du président gabonais pour regagner la » ...la suite
Depuis quelques jours les Centrafricains vivant en Tunisie sont inquiets des agressions dont sont victimes les noirs africains. Ces agressions font su » ...la suite
Blessé dans une attaque au colis piégé en décembre et évacué en Russie, Dmitri Sytyi est sur le point de revenir en Centrafrique. L’occasion p » ...la suite
Les infrastructures ont été officiellement remises ce lundi au gouvernement centrafricain en présence des partenaires. La prochaine étape de ce pr » ...la suite
La mission onusienne en Centrafrique a annoncé mercredi qu'elle aidera les autorités locales à réhabiliter le poste de douane de Béloko (ouest) d » ...la suite
La première session criminelle de l’année 2023 se déroulera du 06 février au 08 mars 2023, et l’audience du tirage au sort des jurés est pré » ...la suite
La filière nigérienne d'Orano, anciennement Areva, a exploité pendant 40 ans cette mine d'uranium dans le Sahara pour alimenter des centrales nucl » ...la suite
Mme Yellen, depuis vendredi à Dakar, première étape d'un déplacement en Afrique, a visité le site historique de Gorée en compagnie de son maire » ...la suite
Quand certains tuent par les armes, d’autres, en revanche, choisissent l’intoxication comme solution la plus simple pour exterminer une population » ...la suite