Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » Centrafrique : trois ministres limogés, les mouvements des fonds publics gelés
Centrafrique : trois ministres limogés, les mouvements des fonds publics gelés
BANGUI - AFP / 15 décembre 2013 18h41 - Trois ministres centrafricains, Josué Binoua de la Sécurité publique, Christophe Bremaïdou des Finances et du budget, et Joseph Bendounga de l'Elevage ont été limogés dimanche, selon des décrets dont l'AFP a obtenu copie.

Le directeur du Trésor et de la Comptabilité publique Nicolas Geoffroy Gourna-Douath est également limogé. Selon une instruction présidentielle, tous les mouvements sur les différents comptes du Trésor public sont suspendus jusqu'à nouvel ordre.

Une source proche du pouvoir a affirmé à l'AFP que ces ministres sont limogés parce qu'on ne sait pas où ils sont. Ils ne gouvernaient plus.

Figure centrafricaine, candidat à la présidentielle de 2005, le pasteur Josué Binoua, qui dispose aussi de la nationalité française, est actuellement en France après avoir été exfiltré par l'armée française vers le camp Mpoko il y a quelques jours. Des armes avaient été trouvées à son domicile, mais il affirme qu'elles étaient destinées à des agents de la sécurité publique et il assure que toutes sont répertoriées.

La décision de me démettre ne me surprend pas. On m'accuse, ils sont conséquents avec eux-mêmes. Je ne pouvais pas rester en Centrafrique en raison de menaces sur ma personne, a-t-il affirmé par téléphone à l'AFP. Son ministère, équivalent du ministère de l'Intérieur, est un poste clé dans un pays actuellement ravagé par les affrontements interreligieux qui ont fait plus de 600 morts.

M. Bremaidou, ancien opposant au président renversé François Bozizé en mars 2013 par l'actuel pouvoir, qui dirige le petit parti Alliance pour la solidarité et le développement, ainsi que le directeur du Trésor public paient sans doute la situation catastrophique des Finances publiques. L'Etat centrafricain est constamment au bord de la cessation de paiements.

M. Bendounga, du Mouvement démocratique pour la Renaissance et l'évolution de la Centrafrique, était lui aussi un opposant à Bozizé.

Il n'était pas possible de savoir dimanche soir jusqu'à quand les mouvements du Trésor sont suspendus.


(©)

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’homme d’affaires français Pierre Castel, 96 ans, qui a fait fortune dans le vin et la bière, est accusé d’avoir dissimulé une partie de sa » ...la suite
Accusé d’espionnage, Juan Rémy Quignolot, un ancien militaire de 57 ans, a bénéficié de la méditation du président gabonais pour regagner la » ...la suite
Depuis quelques jours les Centrafricains vivant en Tunisie sont inquiets des agressions dont sont victimes les noirs africains. Ces agressions font su » ...la suite
Blessé dans une attaque au colis piégé en décembre et évacué en Russie, Dmitri Sytyi est sur le point de revenir en Centrafrique. L’occasion p » ...la suite
Les infrastructures ont été officiellement remises ce lundi au gouvernement centrafricain en présence des partenaires. La prochaine étape de ce pr » ...la suite
La mission onusienne en Centrafrique a annoncé mercredi qu'elle aidera les autorités locales à réhabiliter le poste de douane de Béloko (ouest) d » ...la suite
La première session criminelle de l’année 2023 se déroulera du 06 février au 08 mars 2023, et l’audience du tirage au sort des jurés est pré » ...la suite
La filière nigérienne d'Orano, anciennement Areva, a exploité pendant 40 ans cette mine d'uranium dans le Sahara pour alimenter des centrales nucl » ...la suite
Mme Yellen, depuis vendredi à Dakar, première étape d'un déplacement en Afrique, a visité le site historique de Gorée en compagnie de son maire » ...la suite
Quand certains tuent par les armes, d’autres, en revanche, choisissent l’intoxication comme solution la plus simple pour exterminer une population » ...la suite