Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Droit de l'Homme » Enquête préliminaire de la CPI sur la Centrafrique
Enquête préliminaire de la CPI sur la Centrafrique




Enquête préliminaire de la CPI sur la Centrafrique

AMSTERDAM 07/02/2014 à 17:05 (Reuters) - La Cour pénale internationale (CPI) va ouvrir une enquête préliminaire sur les allégations de crimes commis pendant le conflit en République centrafricaine, a annoncé la procureure de la CPI dans un communiqué publié vendredi.

"La situation tragique que connaît la population civile en RCA depuis septembre 2012 n'a cessé de se détériorer. Mon Bureau a pris connaissance de nombreux rapports faisant état d'actes d'une extrême brutalité commis par divers groupes et de la commission de crimes graves susceptibles de relever de la compétence de la CPI", déclare Fatou Bensouda.

La CPI a déjà une enquête en cours relative à la Centrafrique.

Mais après avoir pris connaissance d'éléments relatifs à la situation en République centrafricaine depuis septembre 2012, la procureure dit être parvenue à la conclusion que "les graves crimes présumés commis dans ce contexte constituaient une nouvelle situation, distincte de celle déférée à la Cour par les autorités centrafricaines en décembre 2004" et qu'il y avait lieu d'ouvrir un examen préliminaire à ce sujet.

Au vu des résultats de cet examen préliminaire, une deuxième enquête officielle pourrait alors être ouverte.

Thomas Escritt, Danielle Rouquié pour le service français



Centrafrique: la CPI lance une enquête

Par Jerome Delay et Krista Larson The Associated Press


BANGUI, République centrafricaine 7 février 2014 | 16:03

2 commentaires

T
Le Seigneur Dieu Tout puissant que nous adorons est un Dieu de justice. Il faut que les responsables des crimes répondent de leurs actes; malheureusement, on se prend seulement aux responsables des anti balakas qui ne sont autres que les libérateurs des centrafricains et des français, qui, eux aussi étaient massacront autres que les libérateurs des centrafricains et des français, qui, eux aussi étaient massacrés dans les rues de Bangui comme des moutons de tabaski. » lire la suite
T
Nouradine le boucher des centrafricains se promène en toute inquiétude, alors qu'on traque les pauvres anti balakas qui se défendent contre les massacres et l'épuration ethnique organisée par les sélékas qui sont des anges à protéger maintenant.

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les organisations de défense des droits de l'homme s'inquiètent des lenteurs judiciaires et l'inexécution des mandats d'arrêts émis à l'encontre » ...la suite
Lancée en 2002, la Cour pénale internationale (CPI) a célébré, ce 02 juillet 2022, ses 20 ans. A Bangui comme à l’intérieur du pays, les vict » ...la suite
La Cour pénale spéciale (CPS) de la République centrafricaine a arrêté et inculpé un ministre du gouvernement pour crimes de guerre et crimes co » ...la suite
Près de deux semaines après l’arrestation du capitaine Eugène Ngaïkoisset, l’Organisation de défense des droits de l’Homme Human Right Watc » ...la suite
La Cour pénale spéciale (CPS) en République centrafricaine a mis en examen l’ex-capitaine Eugène Ngaïkosset, surnommé le « Boucher de Paoua » ...la suite
Un important ancien chef d'une des milices qui s'affrontaient au plus fort de la guerre civile en Centrafrique a été inculpé vendredi 10 septembre » ...la suite
La Cour pénale spéciale pour la Centrafrique a été créée en 2015 pour juger les crimes de guerre et contre l’humanité commis en Centrafrique » ...la suite
À La Haye, les audiences dans l'affaire centrafricaine Alfred Yekatom Rhombot/Patrice Edouard Ngaïssona ont repris ce lundi 30 août après avoir é » ...la suite
A peine désigné procureur de la Cour pénale internationale, Karim Khan se saisit de la plainte déposée contre le gouvernement tchadien pour “cr » ...la suite
Ce mercredi 16 juin, Fatou Bensouda quitte ses fonctions, après avoir occupé pendant 17 ans les deux positions les plus élevées du bureau du procu » ...la suite