Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Droit de l'Homme » Centrafrique : La France accusée par Amnesty International
Centrafrique : La France accusée par Amnesty International






http://www.afrique7.com/ février 24, 2014

Les informations publiées par Amnesty International dans son rapport du 12 février 2014 ont suscité la réaction d

2 commentaires

A
Au vu de l'accusation d'Amnesty International; cette organisation de la défense des Droits humains est entrain de jouer à la partialité. Car, c'est depuis la fin de l'année 2012 que la Centrafrique est proie à une grave violation des Droits humains. En conséquence l'Amnesty International n'avait pas très vite rrave violation des Droits humains. En conséquence l'Amnesty International n'avait pas très vite réagit, ni se prononcer contre les crimes atroces de la rébellion Séléka . C'est maintenant, quelle prétende défendre les Droits humains. l'Amnesty est partiale, ce qui est contraire au fonctionnement de toute organisation des Droits Humains. » lire la suite
C
Mais ces organisations internationales sont là depuis très longtemps et nous devons savoir qu'elle sont mieux écoutées que quiconque.Avant on avez les exactions commises par la seleka qui d'ailleurs étaient très facile à maitriser puisque le sangaris venait.Mais ayons le courage d'accepter que avant de venir cescile à maitriser puisque le sangaris venait.Mais ayons le courage d'accepter que avant de venir ces francais là étaient sous informes ou ils ont crus utiliser les anti-balaka contre la seleka croyant que eux même seront en mesure de stopper les anti-balaka.Parce que avant l'arrivée des sangaris à Bangui les anti-balaka ne fonctionnait qu'en certaines provinces(Bouka et autres...). Mais des le premier jour des Sangaris à Bangui on a commencé à enregistrer les premières tueries des anti-balaka et ceux parfois au vu et au su des sangaris(rappelez vous des tueries perpétrées par la seleka devant la barrière de l » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les organisations de défense des droits de l'homme s'inquiètent des lenteurs judiciaires et l'inexécution des mandats d'arrêts émis à l'encontre » ...la suite
Lancée en 2002, la Cour pénale internationale (CPI) a célébré, ce 02 juillet 2022, ses 20 ans. A Bangui comme à l’intérieur du pays, les vict » ...la suite
La Cour pénale spéciale (CPS) de la République centrafricaine a arrêté et inculpé un ministre du gouvernement pour crimes de guerre et crimes co » ...la suite
Près de deux semaines après l’arrestation du capitaine Eugène Ngaïkoisset, l’Organisation de défense des droits de l’Homme Human Right Watc » ...la suite
La Cour pénale spéciale (CPS) en République centrafricaine a mis en examen l’ex-capitaine Eugène Ngaïkosset, surnommé le « Boucher de Paoua » ...la suite
Un important ancien chef d'une des milices qui s'affrontaient au plus fort de la guerre civile en Centrafrique a été inculpé vendredi 10 septembre » ...la suite
La Cour pénale spéciale pour la Centrafrique a été créée en 2015 pour juger les crimes de guerre et contre l’humanité commis en Centrafrique » ...la suite
À La Haye, les audiences dans l'affaire centrafricaine Alfred Yekatom Rhombot/Patrice Edouard Ngaïssona ont repris ce lundi 30 août après avoir é » ...la suite
A peine désigné procureur de la Cour pénale internationale, Karim Khan se saisit de la plainte déposée contre le gouvernement tchadien pour “cr » ...la suite
Ce mercredi 16 juin, Fatou Bensouda quitte ses fonctions, après avoir occupé pendant 17 ans les deux positions les plus élevées du bureau du procu » ...la suite