Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Centrafrique: le Tchad nie avoir soutenu les Séléka, comme l'affirme l'ONU
Centrafrique: le Tchad nie avoir soutenu les Séléka, comme l'affirme l'ONU

(AFP 09/06/14)

Le gouvernement tchadien a nié les accusations d'un récent rapport de l'ONU affirmant que le Tchad a soutenu l'ex-rébellion Séléka pour prendre le pouvoir en Centrafrique, les qualifiant d'"élucubrations", dans un communiqué parvenu à l'AFP dimanche.

Une commission d'enquête internationale mise en place par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon en janvier a remis jeudi un premier rapport aux membres du Conseil de sécurité, dont l'AFP a obtenu copie.

Les enquêteurs affirment notamment "qu'il existe assez de preuves pour penser que (l'ex-président) Djotodia et la Séléka ont reçu un soutien financier et militaire du gouvernement du Tchad" pour renverser le président François Bozizé en mars 2013.

"Des officiers tchadiens ont été vus à Bangui après la prise de pouvoir par la Séléka, opérant dans le cadre du mouvement Séléka", ajoute le rapport, qui précise qu'après la chute des rebelles sous la pression internationale en janvier 2014, "ces officiers ont réintégré l'armée tchadienne" et sont devenus membres de la force africaine Misca à Bangui.

"Le gouvernement de la République du Tchad tient à rappeler une dernière fois qu'il n'a pas soutenu, ne soutient pas et ne soutiendra jamais un mouvement armé ayant l'intention de déstabiliser la RCA ou tout autre pays africain", indique le communiqué de N'Djamena.

"Tout en condamnant de la manière la plus forte ces élucubrations, le gouvernement de la République du Tchad appelle l'ONU à faire preuve de discernement et à arrêter une fois pour toute sa campagne gratuite contre le Tchad, aux desseins jusque-là inavoués", ajoute le communiqué.

Le gouvernement reproche aussi aux enquêteurs de l'ONU de ne pas avoir pris en compte "les lourds sacrifices consentis" par le Tchad "sur les plans humain, matériel et financier en vue de venir en aide à ce pays frère et ami depuis des décennies".

La Centrafrique vit depuis plus d'un an une crise sans précédent. Les exactions de deux groupes armés ennemis, ex-rebelles Séléka majoritairement musulmans et milices chrétiennes anti-balaka, contre les civils ont fait des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés.

6 commentaires

C
Tel est pris qui croyait prendre.
le sort de Deby est scellé.
On ne chane pas le cours de l'histoire.
S
vraiment Deby me fait honte,avec tout les preuves qui sont retenu contre lui,ainsi l'acte posé par ces propres militaire en ver les populations civil centrafricains,je vous rappel une chose toute les personnes qui on donner main forte a Ndjotodia pour prendre Bangui,lors de son premiers discours Ndjotodia les a tous tnner main forte a Ndjotodia pour prendre Bangui,lors de son premiers discours Ndjotodia les a tous trahi. » lire la suite
S

L'ERREUR DE LA RCA IL Y A PLUS D'UNE VINGTAINE D'ANNEES, C'EST D'ACCUEILLIR SUR LE SOL CENTRAFRICAIN LES TCHADIENS FUYANT LE CONFLIT TCHADIEN ENTRE HISSEN HABRE ET NGOUKOUNI ET LE RESTE DES CONFLITS AU TCHAD.

MAIS IL EST TEMPS QUE LES TCHADIENS EN CENTRAFRIQUE RENTRENT CHEZ EUX, AINSI QUE LES TOUS L>
MAIS IL EST TEMPS QUE LES TCHADIENS EN CENTRAFRIQUE RENTRENT CHEZ EUX, AINSI QUE LES TOUS LES OPPOSANTS TCHADIENS CIVILS, POLITICO-MILITAIRE, SOCIETE CIVILE.

AINSI LES CENTRAFRICAINS VONT DEVOIR DISCERNER LES FAUTEURS DE TROUBLES SUR LE SOL CENTRAFRICAIN.

CAR LA RCA EST A LA FIN D'UN CYCLE DE DESORDRE QUI PREND FIN ET QUE C'EST EN BONNE INTELLIGENCE QUE LES CENTRAFRICAINS BANTOUS VEULENT VIVRE EN PAIX AVEC LES PAYS VOISINS.

QUANT AUX MENSONGES DE L'EXECUTIF TCHADIEN, CELA N'ETONNE PAS LES CENTRAFRICAINS ET CENTRAFRICAINES BANTOUS. MAIS C'EST LA ROUE QUI TOURNE AVEC LE VENT COMME UN BOOMERANG.

VOUS POUVEZ MENTIR DIPLOMATIQUEMENT, MAIS DE GR
» lire la suite
D
"C'est quand le singe sait qu'il va mourir qu'il reconnait la chaleur de la forêt."Le mensonge du Tchad est normal car c'est un pays habitué avec la corruption. Prend-il les enquêteurs de l'ONU comme les corrupteurs et les corrompus de chez-lui qui transforment le mensonge en vérité? NON!!!Ce ne sont pas des vendet les corrompus de chez-lui qui transforment le mensonge en vérité? NON!!!Ce ne sont pas des vendeurs d'oignons du km5 mais plutôt des professionnels qui connaissent leurs travail. Ils ont des preuves palpables, ils n'inventent rien.
Que le Tchad soit tranquille, après la coupure du cordon ombilicale, la maman est séparée de l'enfant. Alors, que nous restons des pays voisins et non une province du Tchad."QUELQUE SOIT LA DUR
» lire la suite
A
Ce ptit Deby la a des foutaises au moment ou ses sbires faisaient du carnage les Centrafricains etaient ils des aveugles???D autres parts c est de sa faute car nos politiciens aiment lui lecher les bottes...
C
Monsieur Idris DEBI qui est Président du Tchad est bel et bien l'instigateur du problème Centrafricaine.Pourquoi lorsque en 2012 au mois de Novembre Président BOZIZE avait ramené les forces Tchadiennes qui assurent sa garde présidentielle au Tchad ça na pas plus à DEBI, c'est là le problème commence. Monsieursa garde présidentielle au Tchad ça na pas plus à DEBI, c'est là le problème commence. Monsieur appel tous les chefs rebelles de la région à N » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Pressés par la Beac, les Etats de la Cemac ont finalement cédés en transmettant près de 140 copies de conventions signées avec les opérateurs p » ...la suite
Le Cameroun prend déjà en charge plus de 500 000 réfugiés centrafricains, et voit cette population en détresse grossir de jour en jour. L’ONU q » ...la suite
C’est la résolution prise jeudi dernier au terme de la rencontre entre le ministre des Transports, celui du Commerce et les syndicats des transport » ...la suite
Les représentants de plusieurs pays africains de la région des Grands Lacs, réunis vendredi à Luanda en un mini-sommet sur la situation en Centraf » ...la suite
Idriss Deby réaffirme son "attachement au respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale" de la Centrafrique. Le chef de l'État tch » ...la suite
Un mois après l’audience accordée par Ali Bongo au ministre centrafricain des Affaires étrangères, Sylvie Baipo Temon, émissaire de son homolog » ...la suite
Les onze pays de la Communauté économique des États d'Afrique centrale (CEEAC), réunis vendredi en sommet au Gabon, ont appelé à la fin "des cri » ...la suite
La RCA est un vaste pays enclavé se situant au cœur de l’Afrique Centrale. La position d’enclavement de la RCA constitue une contrainte majeure, » ...la suite
En Afrique Centrale, la question des infrastructures concernant les services de base (eau, énergie, télécommunications et transports) est au centre » ...la suite
Premier scrutin depuis la promulgation de la nouvelle Constitution et l’instauration du « régime présidentiel intégral », l’élection à la m » ...la suite