Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Droit de l'Homme » L'impunité en cause dans le conflit en Centrafrique-FIDH
L'impunité en cause dans le conflit en Centrafrique-FIDH
24/06/2014 | 00:01 (Reuters)

* Des milliers de morts et déplacés

* Crimes de guerre et crimes contre l'humanité

* Bangui a officiellement saisi la CPI

L'impunité qui règne depuis une décennie en Centrafrique est une des causes des violences qui déchirent depuis plus d'un an le pays, selon un rapport de la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH) publié mardi.

La RCA est plongée dans une spirale de violences depuis le renversement du président François Bozizé par les rebelles de la Séléka en mars 2013, dernier acte d'une histoire récente marquée par une série de coups d'Etat.

Les exactions commises par la rébellion à majorité musulmane contre la population chrétienne ont provoqué une réaction de défense des anti-balaka, des miliciens chrétiens qui se sont mis à traquer la communauté musulmane. A ce jour, le conflit a fait plusieurs milliers de morts et déplacés.

"L'ex-président Bozizé et ses partisans, les rebelles tchadiens et les rebelles centrafricains du Nord (...), sont autant d'acteurs des crises de 2002-2003, de 2007 et 2012-2013", souligne la FIDH dans son rapport.

"Mettre de côté ces acteurs de l'instabilité contribuerait grandement à faire stopper et prévenir de nouveaux crimes."

CELLULE D'ENQU

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Ces actes coercitifs, dirigés contre une institution judiciaire internationale et ses fonctionnaires, sont sans précédent et constituent de graves » ...la suite
L’ONG des droits humains Amnesty International a appelé à « redoubler d’efforts » pour rendre pleinement opérationnelle la Cour pénale spéc » ...la suite
Les mines d'or exploitées par des entreprises chinoises à Bozoum (nord de la Centrafrique) représentent un danger pour les droits humains des popul » ...la suite
Une baisse du nombre d’incidents et de victimes des abus et violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire a été enregi » ...la suite
Vendredi 19 juillet, l'ONG Human Rights Watch a rendu publique son enquête sur le massacre d'au moins 46 civils, le 21 mai dernier, dans trois villag » ...la suite
3 829 réfugiés centrafricains sont arrivés, depuis le début du mois d’avril, sur le sol congolais, précisément à Mogoro, localité frontaliè » ...la suite
Au cours d’une conférence de presse ce samedi, un collectif d'associations de défense des droits de l’homme a annoncé que deux avocats avaient » ...la suite
De nouveaux meurtres ont eu lieu pendant les pourparlers ; les rebelles demandent l’amnistie L’accord de paix entre le gouvernement de la R » ...la suite
Il faut que l’Organisation des Nations unies (ONU) mène une enquête approfondie sur la réaction de ses casques bleus à une récente attaque qui » ...la suite
Dans un communiqué publié sur son site internet, l’Ong de défense des droits de l’homme Human Rights Watch a salué le placement en détention » ...la suite