Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Attaques de Boko Haram: 3.000 Nigérians se réfugient au Tchad
Attaques de Boko Haram: 3.000 Nigérians se réfugient au Tchad
n'Djamena AFP / 07 janvier 2015 18h22- Le Tchad a vu affluer depuis mi-décembre plus de 3000 réfugiés nigérians et rentrer au pays plus de 500 Tchadiens en raison des attaques du groupe islamiste Boko Haram dans le nord-est frontalier du Nigeria, a annoncé mercredi le Premier ministre tchadien Kalzeubé Pahimi Deubet.

Depuis la mi-décembre, on a constaté un afflux massif des réfugiés nigérians dans la région du Lac-Tchad (où se trouve une frontière commune avec le Nigeria), notamment dans la localité de Gubuwa. A ce jour, l'on a enregistré plus de 3.000 réfugiés nigérians et 543 +retournés+ tchadiens, a-t-il déclaré à n'Damena devant des diplomates et des représentants des partenaires internationaux.

l'instabilité dans certains pays voisins du Tchad, et particulièrement au Nigeria, causée par Boko Haram nous inquiète, a ajouté le Premier ministre.

Nous craignons que cela puisse nous embarquer dans une situation incontrôlable, si nous ne prenons pas des mesures à temps. Le problème est à la fois sécuritaire et humanitaire. La situation humanitaire est préoccupante et nécessite une solidarité internationale car des cas de maladie sont apparus, a-t-il affirmé.

Selon lui, le gouvernement a pris des dispositions pour envoyer les forces de défense et de sécurité, de manière à assurer la sécurité de ces réfugiés et +retournés+.

Le représentant de la Banque Africaine pour le Développement(BAD), Michel Waibo, a ensuite déclaré: Tous les partenaires sont conscients que le verrou tchadien ne doit pas tomber pour qu'il n'y ait pas de problèmes et des désordres en Afrique en général et en Afrique centrale en particulier. Et nous allons accompagner le gouvernement tchadien dans ses taches.

Le groupe islamiste Boko Haram, qui a proclamé un califat dans les zones sous son contrôle du nord-est du Nigeria, s'est emparé facilement, le weekend dernier, d'une importante base militaire située à l'entrée de la ville stratégique de Baga, le grand carrefour agricole et commercial du nord sur les rives du lac Tchad (sud-ouest du Tchad).

Il est aussi de plus en plus actif aux frontières du Niger et du Cameroun. Son chef, Abubakar Shekau, a menacé le 5 janvier, dans une vidéo, le président camerounais Paul Biya de mener dans son pays des attaques aussi violentes qu'au Nigeria où le groupe islamiste étend son emprise


(©)

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les Etats-Unis devraient exprimer leurs préoccupations au président rwandais Kagamé en matière de respect des droits humains, notamment sur les a » ...la suite
Ce n’est pas la première visite d’un président français à Yaoundé sous la présidence Biya. Et ce n’est sans doute pas la plus solennelle. » ...la suite
Ces derniers temps, l'hostilité contre les missions de maintien de la paix de l'Onu au Mali et en République démocratique du Congo va crescendo. » ...la suite
Il aura fallu cinq mois, mais c’est désormais chose faite : le président tchadien de transition Mahamat Idriss Déby et plusieurs groupes rebelles » ...la suite
Les autorités de transition du Tchad et les groupes rebelles ont signé un accord de paix à Doha lundi, en amont d'un vaste dialogue de réconciliat » ...la suite
Pour une transhumance apaisée entre la République Centrafricaine, le Tchad et le Cameroun, les membres de différentes organisations œuvrant dans l » ...la suite
Legs colonial, la frontière entre le Cameroun et la Centrafrique a été parfois « source d’incompréhension et d’incidents regrettables » entr » ...la suite
Ils sont déployés pour renforcer la sécurité de la région contre les incursions des rebelles centrafricains. En l’espace de six mois, deux n » ...la suite
Le corridor Brazzaville-Bangui-N’Djamena constitue l’un des onze projets intégrateurs érigés au rang de priorité dans l’espace CEMAC Afrique » ...la suite
Un tribunal militaire camerounais a condamné récemment 25 hommes à des peines de 30 à 35 ans de prison pour avoir participé en 2017 à une tentat » ...la suite