Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Droit de l'Homme » République centrafricaine : Nouvelle vague de meurtres insensés (HRW)
République centrafricaine : Nouvelle vague de meurtres insensés (HRW)
https://www.hrw.org 22 OCT 2015

Le gouvernement et les forces de maintien de la paix devraient accroître la protection des civils

(Nairobi)

1 commentaire

C
Merci chère communauté intercontinentale pour ne pas dire internationnale.
C'est du voyoutisme et un grand mensonge international
Vous venez après coup dresser des bilans macabres.
Vous parlez d'antibalakas sans faire la genese de ce qui s'est réellement passé.
Vous parlez de 31 victimes albalakas sans faire la genese de ce qui s'est réellement passé.
Vous parlez de 31 victimes alors que les sources hospitalieres dressent un bilan de 63 morts.
Vous passez même sous silence le fait que ce soient les rebelles du KM5 qui sont sortis de chez eux , ont envahis castors , Yakite, mustapha et d'autres quartier pour tuer, egorger, piller et incendier des maisons.
En fait les victimes deviennent les boureaux.
Vous pensez reproduire ce que vous avez experimenté aux RWANDA en Centrafrique ?
Votre stratégie est claire et sera un echec.
Accuser les bantous (comme les HUTUS au RWANDA) leur faire porter la responsabilté de massacres fictifs puis conduire une minorite ( comme les Tutsie ) au pouvoir.
Sans oublier une classe politique que vous allez decimer au passage dans ces massacres de grandes portée.
C'est ce que vous comptez vraiment faire ?
Aujourd'hui KAGAME vous le rend tres bien d'ailleurs.
C'est vraiment de belle facture.
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Il s’agit d’un pas important vers la justice pour les victimes de crimes commis dans le cadre du conflit depuis 2012 Le procès de deux dirigea » ...la suite
Le procès de deux ex-dirigeants « anti-balaka » qui s’ouvrira le 9 février à la Cour pénale internationale (CPI) sera le premier à être tenu » ...la suite
Arrêté en Centrafrique le 20 janvier, Mahamat Saïd a été transféré hier soir au siège de la Cour pénale internationale, à La Haye. Le parcou » ...la suite
Il s’appelle Mahamat Said Abdel Kani. C’est un ancien chef rebelle de l’ex-Séléka, du nom de cette milice à majorité musulmane qui, avec sa » ...la suite
Un manifeste pour les droits humains, destiné aux candidats à l’élection présidentielle en République centrafricaine (RCA), a été lancé par » ...la suite
La Cour Pénale Spéciale de Centrafrique fait face ces derniers jours à une vague de critiques, notamment de certaines organisations internationales » ...la suite
Amnesty International a dénoncé jeudi l’impunité des chefs des milices qui contrôlent les deux tiers de la Centrafrique et ne sont pas déféré » ...la suite
Ces actes coercitifs, dirigés contre une institution judiciaire internationale et ses fonctionnaires, sont sans précédent et constituent de graves » ...la suite
L’ONG des droits humains Amnesty International a appelé à « redoubler d’efforts » pour rendre pleinement opérationnelle la Cour pénale spéc » ...la suite
Les mines d'or exploitées par des entreprises chinoises à Bozoum (nord de la Centrafrique) représentent un danger pour les droits humains des popul » ...la suite