Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Le Cameroun offre un milliard pour le vote des réfugiés centrafricains au Cameroun
Le Cameroun offre un milliard pour le vote des réfugiés centrafricains au Cameroun
Mardi 3 Novembre 2015 - 16:08

Le président camerounais, Paul Biya vient d

3 commentaires

Z
Merci papa popaul pour ce geste en faveur de ce pays de merde. Quand est ce que les fils et filles de Centrafrique prendront consciences pour redevenir des humains afin de reconnaitre les efforts que les autres font pour eux?
N
POUR LA BONNE CAUSE, CET ARGENT DOIT SERVIR QU'A L'ORGANISATION DES ELECTIONS. JE SOUHAITE ALORS SA BONNE GESTION. AUCUN CENTIME NE DOIT ALLER AILLEURS NI DANS LES POCHES DE QUICONQUE.
A PROPOS DES ELECTIONS, NOUS DEVONS POUR CETTE FOIS-CI
S
A travers ce geste des camerounais, cela montre et démontre le niveau dans lequel la R.C.A est arrivée, pour qu'1 pays voisin puisse venir en aide à la R.C.A à cause de la pauvreté intellectuelle de ceux qui pensent pouvoir bien piloter la R.C.A ou faire mieux les uns que les autres.

Prenez 1 peu de r pouvoir bien piloter la R.C.A ou faire mieux les uns que les autres.

Prenez 1 peu de recul pour comprendre ce geste d'offrande d'1 milliard de FCFA des camerounais aux centrafricains.

Nous savons pertinemment depuis des décennies après la chute de Jean BEDEL BOKASSA que les différents gouvernants centrafricains travaillent par cooptation ethnique, ce qui visiblement a réduit le niveau des compétences qui demande aussi une certaine excellence et maîtrise du poste dans sa profession. N'en parlons pas pour la gestion financière.

Alors pour ne pas mettre la barre très haute, essayons simplement de retrouver le niveau de compétences dans les années 1970 à 1990, en s'appuyant sur les outils de nouvelles technologies que sont les ordinateurs et les outils bureautiques pour essayer de s'accrocher aux wagons de développement des autres pays de l'Afrique centrale.

Tout en pensant à circonscrire, à neutraliser 2 boulets que sont :
Les commerces tenus par les musulmans non centrafricains et la défense de nos matières premières qui appartiennent aux centrafricains et NON à 1 autre pays.
Et que le centrafricain doit être décomplexé pour défendre ses propres intérêts sur son territoire bantou d'abord.
C'est à dire :
Sortir de cette double colonisation :

1) La colonisation commerciale par les musulmans non-centrafricains qui viennent s'installer en R.C.A en situation irrégulière ou qui ont rapidement acquis la nationalité centrafricaine par les Goros à cause de la faiblesse de l'agent administratif centrafricain de l'Etat, qui n'a pas compris qu'il est en train de vendre la R.C.A et mettre les centrafricains en danger au niveau de la sécurité du peuple centrafricain bantou.

2) La colonisation de nos matières premières qui appartiennent aux centrafricains bantous d'abord, pour les intérêts centrafricain en premier, pour le développement de la R.C.A.
Mais malheureusement ces matières premières sortent dans la clandestinité, avec des décollages d'avions dans la nuit. Tout ceci doit finir, si du moins les institutions administratives, législatives, judicaires, douanières, policières, militaires veulent bien mutualiser leurs connaissances et travailler ensemble pour mettre 1 outil de contrôle dont toutes ces institutions ainsi que l'Assemblée nationale centrafricaine seront au même niveau d'informations et de données à traiter, c'est de cette façon que nous serons efficace.

Mais cette histoire de Goros ou corruption financière est devenue un sport individuel, là aussi il faut une certaine rééducation civique avant d'arriver à la maîtrise professionnelle pour mieux servir la République. C'est le bas qui blesse, avec le sous-sol centrafricain pourri de richesses minières.

//LE CENTRAFRICAIN D
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Manuela Roka Botey a été nommée Première ministre de Guinée équatoriale et devient la première femme de l’histoire de ce petit pays d’Afriq » ...la suite
Selon la Ligue tchadienne des Droits de l’Homme, au moins 11 civils ont été victimes d’exécution extrajudiciaire dans le lac Tchad. Dans un com » ...la suite
Les informations faisant état de la présence d'une nouvelle rébellion dans le sud du Tchad continuent de susciter des inquiétudes. D'après des » ...la suite
Il faut ouvrir des enquêtes sur les meurtres, la torture, les décès en détention et les détentions illégales d’un régime tchadien que la Fran » ...la suite
Un arbitrage favorable à une filiale du groupe Bolloré dans un litige l'opposant au port camerounais de Douala a été annulé à cause d'un "doute" » ...la suite
L'ONG Human Rights Watch (HRW) dénonce dans un rapport lundi 23 janvier des «meurtres», des «décès en détention», des «disparitions forcées » ...la suite
L’homme d’affaires canado-congolais Lucien Ebata ne mégotait sur les dépenses lorsqu’il s’agissait de soigner ses relations politiques ou di » ...la suite
Il y a trois mois, le 20 octobre, une manifestation de l’opposition, interdite par les autorités, était violemment réprimée. Le soir même, le p » ...la suite
Cette nouvelle mesure s’inscrit dans les différents chantiers du Secrétariat permanent du processus de Kimberley (Snppk) pour la mise en œuvre de » ...la suite
L’affaire révélée ce mercredi par «Libération» dessine les contours d’un système financier occulte autour du pétrole congolais, une manne » ...la suite