Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Droit de l'Homme » CENTRAFRIQUE: PROCESSUS
CENTRAFRIQUE: PROCESSUS

 

26 décembre 2015

 

Fatou Bensouda, procureure de la Cour pénale internationale (Cpi), a mis en garde cette semaine contre toute violence à l’approche des élections Rechercher élections en République centrafricaine.

La Procureure de la (Cpi), a signalé que son bureau enregistrera tous les cas de violences à lors du processus électoral en République centrafricaine (Rca).

Pour la Cpi, quiconque commettrait des atrocités serait amené à rendre des comptes à la justice, « Je veux être très claire, mon Bureau continuera de suivre de près les événements en RCA au cours de la période à venir et de prendre note de tout acte de violence ou de toute incitation à la violence. Les individus qui commettraient ou inciteraient à commettre des atrocités seront tenus de rendre des comptes, soit devant les autorités nationales compétentes en Rca, soit devant la CPI », a-t-elle déclaré.

Fatou Bensouda, a fait remarquer dans sa déclaration, que le référendum constitutionnel avait suscité une forte participation, malgré une situation sécuritaire encore fragile.

Initialement prévues ce 27 décembre, les élections Rechercher élections présidentielle et législative ont été reportées de 3 jours.

Ces élections, font suite à un référendum constitutionnel, et font partie du processus en cours visant à parachever la transition politique dans le pays, après plus de deux ans de violences et de combats entre les forces musulmanes de la Séléka et les groupes chrétiens anti-Balaka.

2 commentaires

C
On sent que les choses bougent un peu.
Les nuages se dissipent sur le, ciel Centrafrique.
Tout le monde sait qui fait quoi dans mon pays.
L'heure à sonné.
Voyons voir.
B
Pas une Justice partiale? Que tous les auteurs sans distinction: qu'ils soient Centrafricains ou non.

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Il s’agit d’un pas important vers la justice pour les victimes de crimes commis dans le cadre du conflit depuis 2012 Le procès de deux dirigea » ...la suite
Le procès de deux ex-dirigeants « anti-balaka » qui s’ouvrira le 9 février à la Cour pénale internationale (CPI) sera le premier à être tenu » ...la suite
Arrêté en Centrafrique le 20 janvier, Mahamat Saïd a été transféré hier soir au siège de la Cour pénale internationale, à La Haye. Le parcou » ...la suite
Il s’appelle Mahamat Said Abdel Kani. C’est un ancien chef rebelle de l’ex-Séléka, du nom de cette milice à majorité musulmane qui, avec sa » ...la suite
Un manifeste pour les droits humains, destiné aux candidats à l’élection présidentielle en République centrafricaine (RCA), a été lancé par » ...la suite
La Cour Pénale Spéciale de Centrafrique fait face ces derniers jours à une vague de critiques, notamment de certaines organisations internationales » ...la suite
Amnesty International a dénoncé jeudi l’impunité des chefs des milices qui contrôlent les deux tiers de la Centrafrique et ne sont pas déféré » ...la suite
Ces actes coercitifs, dirigés contre une institution judiciaire internationale et ses fonctionnaires, sont sans précédent et constituent de graves » ...la suite
L’ONG des droits humains Amnesty International a appelé à « redoubler d’efforts » pour rendre pleinement opérationnelle la Cour pénale spéc » ...la suite
Les mines d'or exploitées par des entreprises chinoises à Bozoum (nord de la Centrafrique) représentent un danger pour les droits humains des popul » ...la suite