Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Livres & Médias » La Centrafrique : sa découverte
La Centrafrique : sa découverte

http://www.lanouvellerepublique.fr/  27/04/2016 05:27

Hier soir, Yanis Thomas, militant de l'association Survie, a animé un débat autour de la Centrafrique, à Bressuire. Le jeune homme de 28 ans vient de publier " Centrafrique : un destin volé, histoire d'une domination française " (collection Dossiers noirs numéro 26, édition Agone, 13 €). Cet ouvrier agricole s'est passionné pour cet état d'Afrique.

Pourquoi avoir écrit ce livre sur la Centrafrique ?

Yanis Thomas : « Je milite au sein de l'association Survie, qui travaille sur l'action de la France dans ses anciennes colonies africaines, depuis cinq ans. Je m'intéresse aux questions militaires. Fin 2012, au moment où la Seleka renverse le président François Bozizé, cette recherche m'est apparue importante. C'est un pays assez méconnu à remettre sur le devant de la scène. Cela a été une vraie découverte. »

Quelle est la trame de votre ouvrage ?

« C'est un peu un livre d'histoire sur le rôle de la France en Centrafrique. Je me suis appuyé sur des articles de journaux et des écrits d'historiens. Ce livre est une lutte contre l'oubli des événements de Centrafrique, qui vit une grave crise depuis 2012. C'est un modèle de la France-Afrique avec le soutien puis le renversement de Bokasa, celui de Bozizé ou actuellement l'opération Sengaris. Régulièrement, la France intervient ou à un rôle dans la situation en Centrafrique. »

Quel message voulez-vous que le lecteur retienne de votre livre ?

« Je voudrais qu'il s'interroge sur l'action de la France en Centrafrique. j'essaie de montrer les zones d'ombre à ne pas oublier. Mon livre n'est pas un aboutissement, mais un point de départ pour s'emparer de toutes les questions que pose l'intervention française. »

2 commentaires

B
Je voudrais avoir ce livre, dites-moi oú la trouver, et á quel prix?
C
Celui -là a au mois a le courage de denoncer ce que son pays fait dans le mien et le rôle qu 'il joue dans les conflits armes qui endeuillent des familles africaines.
Après on s'etonne que des africains se radicalisent et fassent que ce que l'europe connait actuellement.
Laissez -nous tranquille avec notalisent et fassent que ce que l'europe connait actuellement.
Laissez -nous tranquille avec notre misere. Nous ne vous demandons rien.
Vous foutez le bordel partout puis apres vous étonnez que les Lybiens et les Syriens viennent vous envahir.
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
En Centrafrique, le ministre de la Santé a appelé ce week-end les médias à lutter contre la désinformation concernant le coronavirus, qui a fait » ...la suite
Créée le 22 février 1974 par l’empereur Jean-Bedel Bokassa, la télévision centrafricaine occupait une place prépondérante dans la sous-régio » ...la suite
Martin ZIGUÉLÉ tel qu’il n’a jamais été raconté auparavant pourrait valablement convenir comme titre à cet opuscule. Familier des arcanes de » ...la suite
Ernest Obama n’aura pas chômé trop longtemps. Tout récemment limogé de la Direction général de Vision 4, Ernest Obama a été promu en Centraf » ...la suite
Son premier roman, Batouala, aura été le bon. René Maran, né il y a 132 ans jour pour jour, en 1887, à bord d'un bateau qui conduisait ses parent » ...la suite
Sur l’écran, un type brandit un énorme parpaing. C’est pour fracasser la tête d’un malheureux qui, une minute plus tôt, poussait des hurleme » ...la suite
Ce livre est écrit selon l’auteur, pour que la transition dirigée par Catherine Samba-Panza en Centrafrique ne s'oublie pas. Dans l'histoire polit » ...la suite
Il y avait foule à Bangui pour assister aux premières projections du film "Camille" qui retrace les derniers mois de la vie de la photojournaliste f » ...la suite
Cinq ans après sa mort en République Centrafricaine, un film sur la photojournaliste angevine, Camille Lepage, sortira en salles le 16 octobre proch » ...la suite
La fille de l’ancien dictateur de Centrafrique, autrice du « Château de l’ogre », tourne la page d’une histoire éloignée des contes de fée » ...la suite