Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Livres & Médias » DEMARRAGE DES ACTIVIT
DEMARRAGE DES ACTIVIT

NOTE D’INFORMATION

 

DEMARRAGE DES ACTIVITÉS LIEES A LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA LIBERTÉ DE PRESSE

 

Bangui, le 28 avril 2016 - L’Association des femmes professionnelles de la Communication (AFPC), a lancé ce jeudi 28 avril 2016 à Bangui, la première série d’activités en prélude à la célébration de la journée mondiale de la liberté de presse, le 3 mai prochain. Cinq établissements scolaires féminins ont été ciblés pour une campagne de sensibilisation autour du thème «Genre et Médias », destinée à susciter des vocations journalistiques auprès des jeunes filles après leur baccalauréat.

Ce jeudi, les élèves des lycées Pie XII, Marie-Jeanne Caron et Centrafricano-turque ont pu échanger avec des femmes journalistes expérimentées sur le concept du genre et les contraintes liées à l’exercice du métier de journaliste pour les femmes, l’éthique et à la déontologie journalistique. De l’avis de Marie-Chantal Pani, Présidente de l’AFPC, «c’est cette activité qui a mis en lumière le talent de certaines journalistes en herbe. Beaucoup d’entre elles disent désormais s’intéresser au monde des médias».

Dans la semaine du 2 au 6 mai 2016, les acteurs du paysage médiatique centrafricain vont faire un plaidoyer en faveur de la restructuration de leur secteur mis à mal par les crises récurrentes que la RCA a connu. La célébration de la Journée mondiale de liberté de la presse sera également un moment pour envisager le rôle des medias dans la reconstruction du pays notamment en ce qui concerne la réconciliation et la restructuration du tissu social.

La Maison de la presse et le Département des sciences de l’information et de la communication de l’Université de Bangui organiseront le 2 mai une conférence débat sur le thème «Journalisme face à la cohésion sociale ». La Synergie des medias centrafricains publiera un numéro spécial du bulletin «Siriri», paix en Sango, le 3 mai, tandis que l’Association des radios communautaires (ARC) produira une émission diffusée en synergie par 11 radios autour du thème «Apport des medias dans la consolidation de la cohésion sociale». La Radio Centrafrique, pour sa –part, restera plus proche du thème mondial «Accès à l’information et aux libertés fondamentales - C’est votre droit ! » en diffusant une série d’émissions sur l’accès à l’information mais également sur l’importance de l’information dans la prise de décision.

Consciente des défis de la presse centrafricaine dans un contexte post-conflit, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a apporté son appui à la tenue de ces activités.

 

NDLR : Il est incompréhensible que ce soit justement à deux jours de la célébration de la dite journée internationale de la liberté de la presse que la police vienne expulser les journalistes de la Maison de la presse et des journalistes de Bangui et fermer les portes de ladite maison comme la rédaction de CAP vient de l'apprendre. Un contentieux immobilier oppose la MPJ à la succession de feu le président Patassé qui revendique la propriété de l'immeuble qui abrite la MPJ.  

 

1 commentaire

C
Les vieux réflexes des centrafricains.
Il me semble que ce local soit mis à la disposition de la presse depuis l'époque d'avant la présidence de feu Patasse.
Cet immeuble abritait déjà le journal E le songo avant même que le président Patasse n'arrive aux affaires.
Nous ne savons par qu'ee songo avant même que le président Patasse n'arrive aux affaires.
Nous ne savons par qu'elle pirouette la famille Patasse à pu acquérir cette maison qui fait d'ailleurs partie du ministère des transports qui , lui aussi, est du domaine de l'état.
Comme dans toutes les successions de nos anciens chefs d'état il yapeut être une guerre interne dans la famille Patasse aujourd'hui.
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La Centrafrique La France est le seul pays de l’Union européenne à avoir une ambassade à Bangui (où l’UE dispose aussi d’une délégation » ...la suite
Charles Malinas, ancien ambassadeur de France en Centrafrique entre 2013 et 2016 au moment de l’opération Sangaris, vient de publier « Un intermè » ...la suite
Plusieurs journalistes de France 24 et RFI ont réagi à des propos d'Emmanuel Macron sur l'influence internationale de la France. Le chef de l'État » ...la suite
Jean Sinclair Maka Gbossokotto, journaliste en Centrafrique (RCA), a été retrouvé mort il y a peu à Bangui, dans des circonstances très troublant » ...la suite
Bamako a décidé de suspendre RFI et FRance 24 le 17 mars, la mesure a été exécutée dans la foulée. Et sans que la suspension de ces médias sou » ...la suite
Le Mali a suspendu France 24 et RFI alors que Moscou cherche, à l’occasion de la guerre en Ukraine, à étendre l’influence de ses médias sur le » ...la suite
En Centrafrique, le ministre de la Santé a appelé ce week-end les médias à lutter contre la désinformation concernant le coronavirus, qui a fait » ...la suite
Créée le 22 février 1974 par l’empereur Jean-Bedel Bokassa, la télévision centrafricaine occupait une place prépondérante dans la sous-régio » ...la suite
Martin ZIGUÉLÉ tel qu’il n’a jamais été raconté auparavant pourrait valablement convenir comme titre à cet opuscule. Familier des arcanes de » ...la suite
Ernest Obama n’aura pas chômé trop longtemps. Tout récemment limogé de la Direction général de Vision 4, Ernest Obama a été promu en Centraf » ...la suite